Gouvernements et entreprises se joignent au PNUD pour encourager l’agriculture durable

18 juin 2012

Rio de Janeiro/New York Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a présenté aujourd’hui une initiative visant à encourager l’agriculture durable dans les pays en développement, en faveur de partenariats entre gouvernements, entreprises et petits exploitants agricoles qui coordonneront la production et l’exportation de produits de base clés comme le café, les céréales et le cacao.

L’initiative du PNUD, intitulée ‘Créer les marchés de demain’, associe donateurs et gouvernements de pays producteurs, notamment le Danemark, le Costa Rica, le Ghana et l’Indonésie, et des sociétés telles que Kraft, Johnson & Johnson et IKEA. Elle vise à aider les gouvernements à établir des lieux de rencontre pour les produits de base où les partenaires des secteurs public et privé pourront s’organiser afin d’accroître la production durable; elle cherche aussi à améliorer la réforme et la planification des politiques, à accroître l’accès au financement et à offrir des formations – en particulier aux producteurs à faible revenu, dont la plupart sont des femmes.

“Pour adopter et promouvoir des pratiques de production durable, il faut un effort concerté, élément qui, souvent, fait défaut ou est insuffisant. Et pour ce changement d’échelle il faut un encadrement clairvoyant, tant dans le secteur public que dans le secteur privé”, a déclaré l’Administratrice du PNUD, Mme Helen Clark, en présentant l’initiative au Forum des entreprises sur la durabilité de Rio+20, qui a réuni des milliers de représentants venus de centaines de gouvernements, d’entreprises du secteur privé et d’ONG pour renforcer la contribution des entreprises au développement durable. Rio+20 a lieu à Rio de Janeiro (Brésil) du 15 au 18 juin.

“Une action et une collaboration concertées entre secteurs public et privé en vue d’accroître à terme la production durable de produits agricoles peuvent ouvrir la voie pour les petits agriculteurs à une vie meilleure,” a déclaré Christian Friis Bach, Ministre danois de la coopération pour le développement, tout en exprimant l’appui du Gouvernement danois à l’initiative et son intention d’aider dans un premier temps à mettre en place un nouveau lieu de rencontre national pour faciliter la production durable du café en Éthiopie.

En sa qualité de cheville ouvrière de la croissance et de principal employeur dans nombre de pays en développement, l’agriculture représente une occasion d’atteindre les populations pauvres. Plus des deux tiers des habitants qui vivent avec moins de 1 dollar par jour travaillent dans l’agriculture, et les femmes constituent une importante proportion de ce groupe.

En Indonésie, un lieu de rencontre national pour l’huile de palme sera établi le mois prochain pour aider les petits producteurs d’huile de palme à améliorer leurs moyens de subsistance et réduire le déboisement; d’importants groupes de producteurs et de grandes entreprises d’achat – notamment IKEA, Kraft et Johnson & Johnson – seront invités à faire partie d’un nouveau partenariat PNUD-Gouvernement indonésien.

Au Ghana, où 1,4 million de personnes dépendent pour leur subsistance de la production de cacao, le PNUD sera le partenaire du Gouvernement, de Kraft Foods et d’autres acteurs, tels que la Fondation mondiale pour le cacao, pour créer, d’ici à fin 2012, un lieu de rencontre public-privé pour les produits de base.

“Si nous voulons assurer à long terme une fourniture stable de cacao, il faut faire en sorte que sa production soit plus durable et plus inclusive”, a déclaré Fabio Acerbi, Directeur des affaires commerciales chez Kraft. “C’est là une idée judicieuse, tant du point de vue du développement que du point de vue commercial, et on ne peut la réaliser que si nous rendons la production agricole de cacao plus attrayante pour la jeune génération et si nous collaborons étroitement, en partenariat avec les gouvernements, le secteur privé et les organisations à but non lucratif, avec les communautés productrices de cacao.”

Au Costa Rica, le Gouvernement et le PNUD ont récemment créé un lieu de rencontre national pour l’ananas qui réunit des producteurs locaux, des acheteurs nationaux et internationaux, des ONG et autres acteurs dans le but d’accroître durablement la production d’ananas, une des cultures les plus lucratives du pays. À cet effet, on met la réglementation à jour, et les sociétés nationales et multinationales ont accru leurs efforts pour aider les agriculteurs à adopter des pratiques soutenables à terme, en partageant des pratiques optimales et en encourageant la recherche.

La manifestation s’est achevée par un appel lancé aux gouvernements, aux entreprises et autres partenaires pour participer à l’initiative et aider à créer les marchés durables et inclusifs de demain.

Contact Information

PNUD :
Rio de Janeiro : Daniel de Castro, daniel.decastro@undp.org; mobile +55 21 8921 8843
New York : Carolina Azevedo, carolina.azevedo@undp.org; telephone +1 212 906 6127

Gouvernement danois
Thomas Hundsbæk; thohun@um.dk