Somalie : les Nations Unies lancent un appel de fonds de 1,5 milliard de dollars pour répondre à la crise

13 déc. 2011

Les Nations Unies ont lancé aujourd'hui un appel à une assistance de 1,5 milliard de dollars pour sauver des millions de vies en Somalie au cours de l'année prochaine.

« Il est inacceptable que 4 millions de Somaliens aient encore besoin d'assistance, que les enfants de Somalie aient le taux de malnutrition le plus élevé du monde et qu’au cours de l'année passée, autant d'enfants soient morts de maladie et de malnutrition dans l'ensemble du pays, déclare Mark Bowden, coordonnateur humanitaire pour la Somalie et représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

« Sans la générosité des donateurs et la rapide montée en puissance de la réponse, la situation aurait pu être encore pire. Nous avons démontré qu'avec des ressources suffisantes, nous pouvions changer la situation. »

La crise humanitaire en Somalie est la plus grave au monde, et 250 000 personnes sont toujours confrontées à la famine.

L'appel humanitaire de 2012 en faveur de la Somalie concerne 350 projets humanitaires de sauvetage à mettre en œuvre par 148 agences des Nations Unies et organisations non-gouvernementales (ONG) nationales et internationales.

Des principes de relèvement précoce seront appliqués dans l'ensemble du programme pour réduire la période d'urgence et renforcer l’aptitude de la population à faire face à de futures crises.

L'année prochaine, le PNUD continuera à agir dans les domaines de la génération de revenus et de la reconstruction d'infrastructures d’urgence à travers des initiatives du type Argent contre travail. Notre organisation appuiera des activités centrées sur la protection des groupes vulnérables, en particulier dans la capitale, Mogadiscio, où les cas de violence sexuelle et sexiste sont en augmentation.

Depuis que la famine a été déclarée en Somalie en juillet, la rapide extension de la réponse s’est avérée efficace.

En trois mois, le nombre de personnes ayant reçu de la nourriture chaque mois a plus que triplé pour atteindre 2,6 millions. Plus de 480 000 enfants souffrant de malnutrition sévère ont bénéficié de suppléments nutritionnels. Des campagnes de vaccination massive ont réduit de près de 50 % les cas de rougeole. Trois des six régions où la famine avait été déclarée sont revenues en novembre à leur niveau d'avant la famine.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

à Nairobi :Russell Geekie à l’adresse geekie@un.org ou au +254 731 043 156
à Mogadiscio : Ari Gaitanis à l’adresse gaitanis@un.org ou au +252 698 911 111, +252 618 960 006