Le PNUD réaffirme son engagement en Afghanistan

14 juil. 2011

image Des enfants afghans accueillent l’Administratrice associée du PNUD, Rebeca Grynspan, au Ministère de la réhabilitation rurale et du développement. (Photo: PNUD)

Kaboul - Le Programme des Nations Unies pour le développement poursuivra son aide à l’Afghanistan pour que le pays puisse réaliser ses objectifs de développement, a déclaré aujourd’hui, durant une visite officielle dans le pays, Rebeca Grynspan, Secrétaire générale adjointe de l’Organisation des Nations Unies et Administratrice associée du PNUD.

“Le PNUD s’engage à continuer de renforcer les capacités des institutions nationales et régionales du pays pour leur permettre de gérer le programme de développement”, a ajouté Grynspan. “En créant des partenariats à tous les niveaux avec le gouvernement, les organisations de la société civile et la communauté internationale, nous continuerons à étoffer les progrès déjà réalisés.”

Mme Grynspan a conclu sa visite de trois jours à Kaboul aujourd’hui par un entretien avec le Premier Vice-Président afghan, Mohammad Qasim Fahim.

Le PNUD est présent en Afghanistan depuis plus de 50 ans. Il a géré des projets dans les 34 provinces du pays, axant ses travaux sur la prévention des crises et le relèvement, la réduction de la pauvreté et la gouvernance démocratique, y compris le renforcement des institutions et l’appui au processus électoral le plus récent, en septembre 2010.

“La transition intensifiera les défis auxquels fait face le gouvernement en matière de développement alors qu’il doit fournir des services à la population et qu’il subira une réduction probable de l’assistance internationale”, a dit Rebeca Grynspan en insistant sur l’engagement du PNUD à l’égard du pays, qui constitue désormais le plus vaste programme de l’organisation au monde.

Hier, Rebeca Grynspan a d’abord rendu visite au Ministère de la condition féminine où elle a parlé du rôle et de l’action du PNUD dans la promotion des droits fondamentaux des femmes avec un groupe de 20 dirigeantes, notamment de hautes responsables du gouvernement, des parlementaires, et des juristes qui représentent des femmes victimes de violence sexiste.

“Après plus de 30 ans de conflit, l’Afghanistan continue à faire face à d’énormes problèmes de développement, dont l’un des principaux est l’avancement des femmes”, a déclaré Mme Grynspan. “Sans progrès notable enregistré au niveau des droits des femmes, le pays ne peut pas améliorer son développement humain, qui est l’un des plus faibles au monde.”

Contact Information

In New York:
Christina Lo Nigro
Tel: +1-212-906-5301
Email: christina.lonigro@undp.org

In Kabul:
Brian Hansford
Tel: +93 (0) 20 212 4159
Email: brian.hansford@undp.org