Sommet humanitaire mondial

23-24 mai 2016 | Istanbul, Turquie

Femmes dégageant les débris au NépalLes acteurs de l’aide humanitaire, du développement et de la sécurité doivent trouver de nouvelles manières d’œuvrer collectivement – et non séparément ou en compétition les uns avec les autres – avant et pendant les crises, ainsi que durant la période de relèvement. Photo: PNUD au Népal

Avec un nombre record d’individus - 125 millions, le chiffre le plus élevé depuis la 2è Guerre mondiale - ayant besoin d’aide humanitaire, le monde se trouve à un tournant crucial. Les crises (conflits, catastrophes naturelles et déplacements forcés) sont plus complexes et durent plus longtemps. Le changement climatique rend la situation encore plus instable.

Pour y faire face, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, convoque le tout premier Sommet humanitaire mondial les 23 et 24 mai à Istanbul. Celui-ci rassemblera les acteurs de l’aide humanitaire, du développement et de la sécurité pour trouver de nouvelles manières d’œuvrer collectivement – et non séparément ou en compétition les uns avec les autres – avant et pendant les crises, ainsi que durant la période de relèvement.

Il faut investir davantage dans la prévention et la réduction des risques de catastrophe, pour prévoir les besoins et renforcer la résilience face à de futurs chocs. De nouvelles façons de financer la réponse aux crises devront être envisagées pour pouvoir répondre aux besoins urgents et vitaux tout en investissant dans la réduction générale des besoins humanitaires.  

En d’autres termes, il faut mettre fin aux besoins plutôt que de fournir de l’aide. C’est essentiel si nous voulons réaliser Agenda 2030 et les Objectifs de développement durable.

Les participants annonceront leurs engagements et lanceront de nouvelles initiatives lors du Sommet. Le Secrétaire général a souhaité que l’exécution des engagements pris commence dès la fin du sommet et que des progrès mesurables aient lieu au cours des trois prochaines années.

Il s’agira de la première d’une série de manifestations qui se tiendront cette année, donnant ainsi une occasion historique de relever des défis d’ordre planétaire et de modifier de façon fondamentale la façon dont le monde fait face aux crises.

Notre travail

Nepalese strawberry farmer
PNUD au Népal
Retour à la terre pour les fermiers népalais

Pour Dipesh Tamang, 24 ans, les fraises, c’est toute sa vie. Habitant du district de Nuwakot, ce microentrepreneur cultive des fraises depuis son adolescence. « Avant le Voir 

Waste worker in Aleppo
PNUD en Syrie
Syrie : des emplois d'urgence pour améliorer les conditions de vie

Originaire de la région d’Alep, Mohammad faisait partie des Syriens qui n’auraient jamais pensé devoir quitter leur maison. Mais, avec l'escalade des hostilités, sa famille a Voir 

woman farmers
PNUD à Cuba
Cuba : autonomiser les femmes contribue à la sécurité alimentaire

Rosa Bella López, une citadine de la province orientale de Guantánamo, n’aurait jamais imaginé un jour devenir agricultrice, un travail dont elle ignorait tout. Pourtant, elle Voir 

traditional court
PNUD au Soudan du Sud
Plus d'équité dans les juridictions coutumières au Soudan du Sud

Cizarina Ayuru, 53 ans, et Susan Kaino, 37 ans, font partie des trois seules femmes élues par leur communauté comme dirigeantes traditionnelles dans le district de Voir 

youth on motorbike
PNUD au Yémen
Au Yémen, les jeunes prennent la place du conducteur

À tout juste 22 ans, Mohammed Hamood Alshouthmi est le principal soutien de sa famille. Mais avec le conflit qui fait rage au Yémen, il a perdu Voir 

man in desert
PNUD au Turkménistan
Vivre de façon durable au cœur du désert

Le désert n’est pas immobile au Turkménistan. Les dunes du désert du Karakoum progressent de 100 à 150 centimètres par an. Elles avalent les terres arables, Voir 

Plus

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe