Les lauréats du prix Equateur récompensés pour leur action pour le développement durable

23 sept. 2014

L’ASSOCIATION INDIENNE DES GUERISSEURS TRADITIONNELS CHHATTISGARH AUTONOMISE LES “VILLAGEOIS BOTANISTES” EN LEUR ENSEIGNANT COMMENT UTILISER DES PLANTES MEDICINALES TRADITIONNELLES POUR REPONDRE AUX BESOINS MEDICAUX MODERNES. Photo: PNUD en Inde

New York, Etats-Unis – Vingt-quatre groupes communautaires locaux et autochtones issus du monde en développement ont reçu le prix Equateur, à la veille du coup d’envoi du Sommet sur le climat du Secrétaire général de l’ONU à New York le lundi 22 septembre.

Le Prix Equateur, décerné tous les deux ans dans le cadre d’un partenariat dirigé par l’ONU, récompense les approches de développement durables remarquables mises en œuvre par des communautés locales et autochtones du monde entier, qui ont mené une action communautaire et locale pour relever les défis liés à l’environnement, la pauvreté et aux changements climatiques.

Les organisateurs de la cérémonie 2014 ont également remis un prix spécial concernant l’autonomisation des femmes.

Parmi ceux qui ont pris part à ce rassemblement de personnalités prestigieuses, il y avait Helen Clark, l’Administrateur du PNUD ; Edward Norton, acteur et Ambassadeur de bonne volonté de l’ONU ; et Connie Britton, actrice et Ambassadeur de bonne volonté du PNUD. L’ancien Président, Al Gore, a prononcé le discours liminaire.

“Nous devons déployer le maximum d’efforts et trouver toutes les ressources possibles pour relever des défis mondiaux tels que les changements climatiques”, a dit l’Administrateur du PNUD Helen Clark dans l’allocution qu’elle a prononcée devant l’audience. “Ceux que nous récompensons ce soir montrent comment  les communautés autochtones et locales peuvent montrer la voie. Elles jouent un rôle de chef de file dans la lutte en faveur du développement durable”.

Nombre des lauréats quittaient pour la première fois leurs communautés pour aller à New York afin d’y recevoir leur prix. Sélectionnés parmi les 1 234 personnes qui ont été nominées par le biais d’un processus d’examen technique approfondi guidé par des experts internationaux et sont issues de 121 différents pays,  les lauréats ont reçu une récompense monétaire et adhèrent désormais à un réseau mondial de pratiques optimales en matière de conservation et de development.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe