Le Malawi, 50 ans plus tard : les enjeux du scrutin de 2014

19 mai 2014

imageDes électeurs s’inscrivent pour le prochain scrutin au Malawi. ©PNUD Malawi

Cette année, le Malawi fête son cinquantième anniversaire. Les premières élections tripartites du pays auront lieu du 20 au 24 mai, une occasion unique de consolider sa démocratie.

Plus de 7,4 millions de voteurs (16 % de plus qu’en 2009) se sont inscrits sur les listes électorales, dont une majorité de femmes selon la Commission électorale du Malawi.

Miriam Kwanjo est l’une d’entre elles : « J’ai 56 ans et ce sera mon premier vote. Par le passé, on ne m’avait jamais clairement expliqué pourquoi je devais le faire. Je trouvais que c’était une perte de temps de faire la file toute la journée pour ça. Cette année, j’ai eu l’occasion d’écouter les candidats et d’avoir des informations à la radio et j’ai pris conscience de mon droit de vote »

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) met actuellement en place un projet intitulé « Appui au cycle électoral du Malawi » qui vise à soutenir et renforcer les capacités de la Commission électorale, pour qu’elle puisse planifier, organiser et superviser des élections libres et équitables. Ce projet a aussi pour but de veiller à inclure le plus grand nombre et d’informer tous les acteurs participant au processus électoral, notamment les électeurs, les candidats et les médias.

Sous la direction du Ministère de la femme, de l’enfant et de l’assistance sociale, le Malawi a fait campagne pour la représentation équitable des femmes aux postes à responsabilité du pays.

Près de 700 femmes se présentent au scrutin, aux postes de membres du Parlement ou de conseillers municipaux. La Commission électorale a mis à leur disposition les formations et le matériel nécessaires à leur campagne.

Le projet d’appui au cycle électoral du Malawi contribue aussi à promouvoir d’autres réformes institutionnelles et électorales, conformément au Plan stratégique 2012-2017 de la Commission électorale. Parmi ces réformes, on compte la création d’un fonds commun permettant aux partenaires du développement d’apporter des ressources financières et d’appuyer le processus électoral et les prochaines élections au Malawi.

Quelque 18 millions de dollars (environ 40 % du budget électoral) constituent ce fonds commun et comprennent les contributions du Ministère du Développement international du Royaume-Uni (DfID), de l’Union européenne, de l’Irlande, de la Norvège et du Japon par l’intermédiaire du gouvernement du Malawi et du PNUD.