PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi Bélarus Bélize Bénin

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République du) Congo (République démocratique du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Croatie Cuba Côte d'Ivoire

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Ghana Guatemala Guinée Guinée équatoriale Guinée-Bissau Guyane Géorgie

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libye Libéria L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Nicaragua Niger Nigéria Népal

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Philippines Programme palestinien Pérou

R

Russie (Fédération de) Rwanda République dominicaine

S

Samoa Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie São Tomé-et-Principe Sénégal

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe

Madagascar se dote d’un nouveau président

23 janv. 2014

LE COUPLE HERY RAJAONARIMAMPIANINA. ©CENIT

Les Malgaches ont élu Hery Rajaonarimampianina président le 18 janvier. Ce dernier sera chargé de relancer la croissance, le développement et de renouer avec la communauté internationale, dans un pays marqué et où la crise économique ainsi que l’instabilité politique sévissent depuis plus de quatre ans.

« Le vrai gagnant de la compétition, c’est le peuple malgache, l’ensemble du peuple malgache, qui englobe dans une même famille et sous la même bannière républicaine les partisans de chacun des deux candidats du second tour » a affirmé la présidente de la Commission électorale nationale indépendante pour la transition (CENIT).

La CENIT a mené une vaste opération électorale pour couvrir les 594 000 kilomètres carrés du pays, soutenue par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Environ 140 000 membres de bureau de vote, 62 000 membres de la CENIT, 23 000 agents électoraux, 112 journalistes, 60 officiers supérieurs de l'armée, de la police et de la gendarmerie ont été formés dans plus de 1500 communes sur divers modules relatifs à leurs fonctions et responsabilités en période électorale.

Un budget de 60 millions de dollars a été mobilisé à travers le projet d'appui au cycle électoral à Madagascar, financé par l'Union européenne (UE), la Suisse, la Norvège, la Corée du Sud, le Japon, la Chine, la Commission de l'Océan Indien, l’Union Africaine et la Communauté de développement des Etats d’Afrique Australe (SADC).