Madagascar se dote d’un nouveau président

23 janv. 2014

imageLE COUPLE HERY RAJAONARIMAMPIANINA. ©CENIT

Les Malgaches ont élu Hery Rajaonarimampianina président le 18 janvier. Ce dernier sera chargé de relancer la croissance, le développement et de renouer avec la communauté internationale, dans un pays marqué et où la crise économique ainsi que l’instabilité politique sévissent depuis plus de quatre ans.

« Le vrai gagnant de la compétition, c’est le peuple malgache, l’ensemble du peuple malgache, qui englobe dans une même famille et sous la même bannière républicaine les partisans de chacun des deux candidats du second tour » a affirmé la présidente de la Commission électorale nationale indépendante pour la transition (CENIT).

La CENIT a mené une vaste opération électorale pour couvrir les 594 000 kilomètres carrés du pays, soutenue par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Environ 140 000 membres de bureau de vote, 62 000 membres de la CENIT, 23 000 agents électoraux, 112 journalistes, 60 officiers supérieurs de l'armée, de la police et de la gendarmerie ont été formés dans plus de 1500 communes sur divers modules relatifs à leurs fonctions et responsabilités en période électorale.

Un budget de 60 millions de dollars a été mobilisé à travers le projet d'appui au cycle électoral à Madagascar, financé par l'Union européenne (UE), la Suisse, la Norvège, la Corée du Sud, le Japon, la Chine, la Commission de l'Océan Indien, l’Union Africaine et la Communauté de développement des Etats d’Afrique Australe (SADC).