Les populations marchent pour la paix en Centrafrique

19 déc. 2013

image Marche pour la paix à Bangui, Centrafrique. Photo: Christian Ndotah/PNUD en République Centrafricaine

Une marche pour la paix a été organisée ce matin à Bangui, la capitale, par des jeunes auxquels se sont joint des représentants des Nations Unies sur place. « Nous voulons exprimer notre souhait de restaurer l’harmonie qui a toujours existé entre chrétiens et musulmans dans ce pays » déclare un participant.

Depuis le 5 décembre 2013, la flambée de violence dans la capitale a causé la mort de plus de 500 personnes et déplacé environ 200 000 autres. Selon les dernières informations, trois personnes par heure en moyenne ont été victimes des combats au cours de la seule deuxième semaine de décembre.

Dans ce contexte, l’Administrateur du PNUD, Mme Helen Clark s’est dit préoccupée par la situation sécuritaire en Centrafrique et plaide pour un arrêt immédiat de la violence. « Nous espérons que la situation se stabilisera très rapidement afin de permettre au PNUD de bientôt reprendre son travail visant à contribuer à une paix durable » dit Mme Clark.

Présent dans le pays depuis 1976, c’est dans un contexte complexe et fragile que le PNUD soutient la RCA dans les domaines de la gouvernance, de la réduction de la pauvreté et de la lutte contre le VIH/SIDA.

Cependant, la prise du pouvoir en mars 2013 par les rebelles de la Séléka a contraint le Système des Nations Unies à surseoir la mise en œuvre du programme de pays 2012-2016 et à s’aligner sur la feuille de route du Gouvernement de Transition. Dans cette perspective le PNUD a recadré ses interventions autour des priorités suivantes :

  • Appuyer la protection des personnes, de leurs biens et de leurs droits en développant les capacités des communautés à faire face aux crises;
  • faciliter le retour des ex rebelles dans leurs zones d’origine en République centrafricaine et réactiver le programme de réinsertion dans les régions du Nord-Ouest et du Centre-Nord ;
  • faciliter la réalisation technique de la feuille de route, le retour de la paix, la tenue des élections libres, démocratiques et transparentes, et la poursuite des réformes du secteur de la justice
  • réactiver la mise en œuvre du Cadre accéléré des OMD pour la sécurité alimentaire.

La marche de ce jour se déroule au moment où une mission onusienne effectue des visites de terrain et des consultations avec les autorités de transition de la RCA, des organisations régionales, le corps diplomatique, les organisations confessionnelles, la société civile, la communauté humanitaire et des représentants des Nations Unies dans le pays pour évaluer l'impact du conflit sur la population civile, en particulier sur les femmes et les enfants.

Contact/Informations

Christian Aimé NDOTAH, Chargé de communication du PNUD en Centrafrique : christian.ndotah@undp.org
Tél. : +236 75 50 55 45/70 50 55 45