Helen Clark appelle le Tchad à récolter le dividende de la stabilité

17 sept. 2013

imageRésilience et sécurité alimentaire ont dominé la visite de l’Administrateur du PNUD au Tchad. Photo UNDP

Ndjamena – Au terme de sa visite de trois jours au Tchad, l’Administrateur du PNUD, Helen Clark, a appelé le pays et ses partenaires à redoubler d’efforts pour accélérer les progrès sur les Objectifs du Millénaire pour le développement.

« Pour le Tchad, le moment est venu et il ne faut pas passer à côté, car la stabilité implique un dividende, et ce dividende, c’est le développement, » a-t-elle déclaré au Président Idriss Déby Itno.

Après des années de conflit, le Tchad est entré dans une ère de stabilité qui lui a permis de croître sur le plan économique et de jeter les bases d’un développement durable. Le Plan national de développement pour 2013-2015 met la priorité sur les services sociaux de base, tels la santé, l’éducation et la production agricole, tandis que la Vision 2025 émergente du gouvernement vise à faire du Tchad un pays à revenu intermédiaire.

Lors de son passage à Ndjamena, Helen Clark a lancé avec le Premier ministre, un plan ambitieux visant à réduire de moitié la proportion de la population menacée par la faim. Déployé sur une période de trois ans, le programme, d’une valeur de 1 milliard USD.

Il mettra l'accent sur le développement de la petite irrigation, l'accès aux semences, engrais et équipements pour les petits producteurs, en particulier les femmes. Il visera également à diversifier les cultures et à former les agriculteurs sur les techniques d'adaptation aux changements climatiques.

« Un homme qui a faim n’est pas un homme libre, » a-t-elle souligné plusieurs fois en reprenant l’expression du président tchadien.

Lors de son passage, Helen Clark s’est également rendue dans la région sahélienne de Dar Sila, située dans l’est du pays, afin d’observer la mise en place d’un programme de résilience.

Le programme soutient directement les communautés mais travaille également avec les autorités locales pour aider les populations à construire un avenir plus solide, capable de résister aux chocs dont la région est victime : changements climatiques, sécheresse, croissance démographique et conflits communautaires.

L’initiative a mis en place des comités de paix et audiences itinérantes pour prévenir les conflits et permettre de sensibiliser les populations sur l'état de droit et les violences, en particulier envers les femmes.

Elle donnera l’accès à l’énergie aux communautés, grâce à l’installation de générateurs accomplissant les tâches les plus difficiles, comme le décorticage du grain. Mille femmes seront formées à la commercialisation de produits locaux.

Lors de sa visite, Helen Clark s’est également entretenue avec des responsables du gouvernement, des personnalités féminines et des parlementaires.

L’importance du dialogue politique inclusif, de la décentralisation et de la représentation des femmes au gouvernement ainsi qu’au sein des autorités locales a été évoquée à plusieurs reprises. « Impliquer les femmes dans le développement n’est pas seulement la bonne chose à faire, c’est la chose la plus intelligente à faire, » a-t-elle dit.

La visite de l’Administrateur a eu lieu une semaine avant la réunion annuelle de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, qui discutera de l’accélération des Objectifs du Millénaire et de l’agenda mondial de développement post- 2015 qui constituera un important sujet de discussion au Tchad.

En 2014, le PNUD soutiendra le pays dans l’organisation d’une Table ronde qui réunira les autorités tchadiennes, les partenaires et bailleurs de fonds.

Contacts

Ndjamena : Isabelle Assingar
Chargée de Communication
+235 66 29 53 51
isabelle.assingar@undp.org

New York : Nicolas Douillet
Spécialiste en communications, PNUD Afrique
nicolas.douillet@undp.org

Dakar : Maimouna Mills
Conseillère régionale en communications, Bureau du PNUD chargée des relations extérieures et du plaidoyer
Tel: +221 33 869 0653
maimouna.mills@undp.org