Togo: le tourisme comme outil de développement

29 avr. 2013

image Scène de marché au Togo. Photo: PNUD au Togo

Lomé – Avec la diversification des destinations touristiques et l’augmentation du nombre de touristes dans les pays en développement, le tourisme est un outil important dans la lutte pour la réduction de la pauvreté car il offre des opportunités de création d’emploi, de développement économique et d’intégration dans le marché international.

Le Togo ambitionne ainsi de porter à sept pourcent la contribution du secteur du tourisme à l’économie nationale d’ici 2020. Un défi qui, avec l’appui du Programme des Nations pour le développement (PNUD), devrait se réaliser après l’élaboration du plan directeur de développement et d’aménagement du tourisme. Ce plan a pour objectif de définir un cadre cohérent, fixer les orientations à moyen termes et décrire les actions à mettre en œuvre.

« C’est du concret » a indiqué le Ministre du tourisme, Christophe Tchao, lors de la cérémonie de signature du plan directeur avec Khardiata Lo N’Diaye, Représentante résidente du PNUD, en présence du Ministre de la planification, du développement et de l’aménagement du territoire, Mawussi Djossou Semondji.

« Le tourisme est vital pour l’économie togolaise. Le Togo a du potentiel et pourra reprendre la place qui était la sienne il y a plusieurs années » a déclaré  Mme Lo Ndiaye. L’appui du PNUD à l’élaboration de ce plan directeur « s’inscrit dans les objectifs de la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi adopté par le gouvernement » a-t-elle ajouté.

Au Togo, le tourisme demeure un secteur économique à fort potentiel de croissance : en 2011, le pays a reçu la visite de 325 633 touristes qui ont généré des recettes d’environ 20 milliards de Francs CFA (environ 40 millions de dollars US), soit presque 2% du PIB – un taux comparable à l’ensemble des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine, selon les données de la Direction de la planification et de la statistique du ministère togolais du tourisme.

L’élaboration du plan directeur, exécutée par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) pour une durée de dix mois, comportera deux phases : la première établira le bilan de la situation actuelle et présentera son diagnostic, ainsi que des orientations stratégiques provisoires ; la seconde proposera la stratégie de développement à long terme et définira, en termes de coût, les programmes d’actions à mettre en œuvre à l’horizon 2018.

D’un budget de 450 000 dollars, soit une contribution du PNUD de 319 000 dollars et un apport du gouvernement togolais de 131 000 dollars, le projet appuiera l’intégration du tourisme dans le développement du pays, au moment où l’OMT estime que 1,6 milliard de touristes voyageront dans le monde d’ici 2020, dont 75 millions en Afrique.