Le Rwanda atteint de nouveaux sommets

12 juil. 2012

La population du Rwanda s’emploie à laisser son passé tumultueux derrière elle et à progresser sur la voie d’un avenir prometteur où paix et stabilité contribuent à l’obtention de l’un des plus forts taux de croissance économique de l’Afrique.

Ce pays de l’Afrique de l’Est, entouré par l’Ouganda, la Tanzanie, le Burundi et la République démocratique du Congo, fait aussi l’expérience d’un autre changement majeur : les femmes s’y trouvent aujourd’hui à l’avant-plan de la vie politique nationale.

Cette progression des femmes dans la société rwandaise est illustrée dans un documentaire vidéo produit gratuitement par le cinéaste Zak Mulligan pour le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).  

Contrairement au passé, les Rwandaises ont à présent une voix qu’elles font entendre dans toute la nation.  Le pays a un taux de représentation féminine au Parlement qui dépasse les 50 pour cent, un record mondial.

« Quand les hommes étaient à la majorité, nous avions du mal à faire passer quoi que soit concernant le genre. Mais à présent, la force du nombre joue en notre faveur », déclare Espérance Mwiza, membre de la Chambre des députés.

L’autonomisation des femmes par le biais de leur inclusion en tant que partenaires des projets de développement est l’un des principaux objectifs poursuivis par le PNUD dans le pays. Ce travail vise à créer des opportunités pour les jeunes tout en favorisant l’instauration d’une culture de responsabilisation, en contribuant à l’élaboration d’institutions transparentes et en appuyant la consolidation de la paix.

Par l’intermédiaire du Forum des femmes rwandaises parlementaires, qui rassemble les représentantes d’appartenances politiques diverses, le PNUD dispense aux nouvelles législatrices une formation sur le fonctionnement du processus politique. Il œuvre également avec les instances gouvernementales en vue de l’intégration des questions de genre dans les lois, les politiques et les budgets.

Bien que la pauvreté soit encore largement répandue, les taux de pauvreté du Rwanda ont diminué de 12 % au cours des cinq dernières années.  D’autre part, 18 ans après le génocide de 1994, le pays a réalisé d’immenses progrès sur la voie de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

« La transformation de cette société ravagée par la guerre en une nation vitale et dynamique est visible partout où l’on va », note Auke Lootsma, directeur de pays du PNUD au Rwanda, qui accomplit actuellement son second mandat à ce poste. « Le film de Zakmontre ce que le pays a fait pour créer une économie à croissance rapide, permettre à des millions de personnes de sortir de la pauvreté et guérir la nation,  » , précise-t-il.

En 2010, Zak Mulligan a remporté le prix pour l’excellence en cinématographie du Festival international du film de Sundance, événement annuel ayant lieu aux États-Unis qui présente des productions cinématographiques indépendantes.