Libye : mobilisation massive à l'occasion d'une élection historique

10 juil. 2012

Des millions de libyens se sont rendus aux urnes, dimanche passé, pour participer aux premières élections nationales libres depuis près de cinquante ans, afin d'élire leurs représentants au Congrès général national (CGN), qui servira de parlement intérimaire chargé de rédiger la nouvelle constitution du pays.

Le Congrès national général est une assemblée de 200 sièges qui remplace le Conseil national de transition (CNT), le corps législatif intérimaire établi l'année dernière, à l'issue de la révolution.

« Nous sommes très encouragés par la participation des femmes », a déclaré Emad ElSayeh, vice-président de la Haute commission électorale nationale, « particulièrement à la lumière de la mobilisation impressionnante à laquelle nous avons assisté dans l'ensemble des circonscriptions, grandes et petites, à travers tout le pays », a-t-il observé.

Près de 2,8 millions de libyens s'étaient inscrits pour participer au vote de dimanche, dont 1,3 million de femmes. Quelque 634 femmes s'étaient également inscrites comme candidates aux élections.

Pendant la période précédant cette élection historique, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a collaboré de concert avec les organisations non gouvernementales (ONG) à l'effort de mobilisation mené à l'échelle nationale pour encourager les femmes à s'engager dans la vie politique émergente de leur pays, à commencer par les élections du Congrès national général, à la fois comme candidates et comme électrices.

« J'ai réussi à convaincre un grand nombre de personnes de rallier ma campagne à titre de bénévoles et tous ensemble, nous avons été capables de toucher beaucoup de monde dans mon district », a expliqué Turkiya AlWaer, candidate du parti de l'Alliance des forces nationales (AFN) à Tripoli. Turkiya AlWaer est une des 180 candidates à l'échelle de la Libye qui ont bénéficié de la formation proposée par le PNUD sur la gestion de la campagne électorale et sur les médias, en collaboration avec les autorités nationales, les ONG locales et d'autres organisations internationales.

« Nous avons appuyé les campagnes des femmes candidates en leur assurant une formation spécialisée », a indiqué Eric Overvest, directeur de pays du PNUD en Libye. « Nous avons également apporté nos connaissances, tirées de notre expérience dans d'autres pays où des femmes ont mené des campagnes politiques réussies, afin d'aider les femmes libyennes à gérer ces premières élections dans la nouvelle Libye », a-t-il précisé.

Une importante campagne de sensibilisation intitulée « Je vote pour elle » a encouragé les femmes à participer aux élections en votant et en soutenant les femmes candidates dans leurs efforts de sensibilisation. La campagne de sensibilisation destinée à appuyer la participation des femmes dans la vie politique de leur pays a été approuvée au plus haut niveau, par le Premier ministre de Libye, par la Haute commission électorale nationale et par les Nations Unies.

Dans une déclaration faite à l'issue des élections, le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a félicité le peuple libyen et exprimé son appréciation aux candidats et aux entités politiques qui ont contesté l'élection de manière pacifique, en faisant preuve d'un esprit démocratique.

« L'Organisation des Nations Unies est déterminée à collaborer avec les nouveaux dirigeants de la Libye, les jeunes, les femmes et les hommes qui forment la société civile de ce pays, alors qu'ils s'emploient à relever les défis énormes que pose la rédaction d'une nouvelle constitution et l'édification d'un État sécurisé et responsable », a ajouté M. Ban.

Temps forts et faits marquants:

  • Près de 2,8 personnes sur les 3,5 millions de votants potentiels se sont inscrits pour les élections, dont 1,3 million de femmes;
  • Plus de 2 600 individus se sont portés candidats aux élections à titre individuel, et plus de 1 200 personnes se sont présentées sur les 376 listes représentant les 130 entités politiques enregistrées;
  • De ce fait, la compétition sur les sièges était de l'ordre de 20 candidats par siège, pour les 200 sièges que compte le Congrès national;
  • 634 candidates femmes ont participé aux élections : 545 des candidats représentant des entités politiques étaient des femmes (44 pour cent), alors que les femmes comprenaient uniquement 3 pour cent des candidats individuels (89 candidats);
  • Les femmes étaient bien représentées au sein du personnel chargé de la conduite des élections, parmi les équipes d'observateurs locaux et dans les médias accrédités couvrant les élections;
  • Le PNUD a appuyé l'approvisionnement de 8 900 trousses de matériel électoral, 25 000 isoloirs, 15 000 bouteilles d'encre indélébile, 15 000 urnes de et plus de 8 millions de bulletins de vote pour les sièges élus selon le mode de représentation proportionnelle et au scrutin majoritaire.
  • Déclaration du porte-parole du Secrétaire-général sur les élections en Libye