Sénégal : les femmes appellent à des élections pacifiques

24 févr. 2012

Leaders sénégalaises et africaines lors d'une réunion aux Nations unies. Elles se prononceront en faveur de la paix et du dialogue pour les élections du 26 février. Photo: Francis James/PNUD

Dakar, Sénégal – Tandis que se tiennent les élections présidentielles au Sénégal, le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) soutient des leaders sénégalaises dans leur travail avec partis politiques et groupes communautaires et visant à faciliter un processus électoral pacifique au Sénégal.

Au cours des dernières semaines, ce pays traditionnellement pacifique a connu des manifestations sans précédent, où des personnes ont trouvé la mort au cours de violences liées aux élections.

Bineta Diop, la fondatrice de l’ONG Femmes Africa Solidarité, est l'une des 50 personnalités de réputation nationale et internationale qui encouragent la population à voter pacifiquement le 26 février.

« Nous devons dépasser la polarisation de l'environnement actuel et travailler ensemble pour assurer que tous les Sénégalais s'unissent pour construire un meilleur avenir, dit Bineta. « C'est pourquoi nous avons décidé de faire tout ce qui est possible pour que ces élections se déroulent de façon pacifique ».

Bineta et ses collègues font partie d'un réseau de 20 associations de femmes issues des toutes les catégories sociales. Ces groupes se chargent de réunir les organisations de la société civile afin de les encourager à prêcher le calme. Dans les quelques jours qui suivent, elles devraient parvenir à réunir autour d’une table les différents partis politiques afin de maintenir le dialogue entre ces derniers.

Le jour de l'élection, elles déploieront des observateurs chargés de signaler d’éventuels incidents à une « cellule de commandement » basée à Dakar également dotée d'un personnel féminin. Ce mécanisme permettra d'alerter les autorités en cas d’éruption de violence.

Le PNUD finance également les efforts de notification et de médiation de ces femmes ainsi que leur formation à cet effet.

« Nous devons utiliser la voie des femmes pour atténuer les tensions et prévenir des conflits à tous les niveaux, explique Bintou Djibo, représentante résidente du PNUD et coordonnatrice résidente de l'ONU au Sénégal. « La capacité des femmes à sensibiliser leurs communautés contre la violence et à encourager une résolution pacifique des conflits est bien connue ».

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe