L’ONU demande de l’énergie propre pour tous

20 sept. 2011

imageLa centrale de Bozorboi Burunov fournit de l’électricité à 22 158 personnes qui en dépendent pour l’éclairage domestique et le pompage de l’eau. (Photo:UNDP)

Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a appelé aujourd’hui à une révolution énergétique pour aider à mettre fin à la pauvreté, transformer l’économie globale et mettre le monde sur une voie plus propre, plus verte pour la santé, l’éducation, l’emploi, et la concurrence économique.

« Pour le monde en développement, la pauvreté énergétique est dévastatrice », a déclaré le secrétaire général au cours d’un forum du secteur privé qui s’est tenu à New York, en marge de la semaine d’ouverture de la 66ème session de l’Assemblée Générale de l’ONU.

Il en a profité de la réunion pour introduire une initiative destinée à étendre l’accès aux énergies renouvelables et leur consommation à travers le monde, annonçant des objectifs de doublement du taux de rendement énergétique et de la part d’énergie renouvelable dans la consommation énergétique mondiale d’ici 2030.

Helen Clark, l’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement, a également participé à la réunion organisée par le Pacte mondial de l’ONU aux côtés de Kandeh Yumkella, Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel, Arnold Schwarzenegger, ancien Gouverneur de Californie, et d’autres chefs de gouvernements, d’entreprises, et d’organisations de la société civile.

Le PNUD a aidé plusieurs pays à travers le monde en investissant plus de 2,5 milliards de dollars au cours de la décennie passée dans des projets qui ont apporté l’énergie renouvelable à 10 millions de personnes vivant dans la pauvreté.

Au Tadjikistan, par exemple, le PNUD a aidé à construire une centrale hydroélectrique qui fournit un approvisionnement régulier en énergie propre à une communauté rurale située à 30 kilomètres au sud de la capitale du pays, Dushanbe.

La centrale de Bozorboi Burunov fournit de l’électricité à 22 158 personnes qui en dépendent pour l’éclairage domestique et le pompage de l’eau. De plus, la centrale chauffe les écoles et les hôpitaux en hiver et approvisionne régulièrement les petites entreprises locales en électricité.

Au Népal, plus de 100 000 personnes ont bénéficié d’un réseau, hors réseau électrique, de systèmes micro-hydroélectriques mis en place avec le PNUD et le soutien de la Banque mondiale.

Dans un autre programme dans le Népal rural, des communautés sont équipées de systèmes d’électricité solaire qui fournissent l’éclairage en soirée afin de permettre aux villageois de produire des articles faits à la main qui sont vendus sur internet.

L’année 2012 a été désignée Année internationale de l’énergie durable pour tous par l’Assemblée Générale de l’ONU. En Juin 2012, l’ONU et le Brésil accueilleront la Conférence Rio+20 sur le développement durable.

Pour en savoir plus
Le PNUD et l'énergie
Vidéo

Helen Clark visite le projet d'énergie propre au Tadjikistan