Pakistan : un an après les inondations, la reconstruction se poursuit

29 juil. 2011

imageL'heure est à la reconstruction après les inondations. (Photo PNUD au Pakistan)

Islamabad - La violence et l'étendue des inondations qui ont ravagé le Pakistan en juillet et août de l'année passée étaient inimaginables. Elles ont bouleversé l’existence de plus de 18 millions de personnes, emportant les biens des communautés et les moyens de subsistance, et forçant des millions de personnes à fuir leur maison.

Une opération humanitaire a été lancée pour aider les quelque 14 millions de personnes qui attendaient des secours, et à la faveur de sa longue présence dans le pays, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a pu entamer un travail de relèvement rapide au côté des communautés des zones les plus touchées.

Une année plus tard, avec l'appui financier de nombreux partenaires, cette intervention duPNUD a permis de restaurer plus de 190 bâtiments publics, de réhabiliter plusde 3 300 hectares de terres cultivables et de distribuer 7 000 colis de semences et engrais, permettant ainsi à 7 662 paysans de se remettre au travail.

« J'ai rencontré des paysans qui ont remis en état leur système d'irrigation et font aujourd'hui pousser de nouvelles cultures », raconte Rauf Engin Soysal, l'envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'assistance au Pakistan. « Leur capacité de résistance me redonne espoir et me rappelle combien il est nécessaire de continuer à travailler tous ensemble ».

Plus de 170 000 personnes ont participé avec dignité et en toute autonomie aux projets « Argent contre travail » du PNUD visant à reconstruire les infrastructures communautaires essentielles, et 15 325 personnes ont reçu un appui du PNUD pour obtenir ou retrouver leurs papiers d'identité emportés par les eaux dans leur maison ou les bâtiments de l'administration.

Au total, depuis août de l'année dernière, des agences nationales et internationales actives dans la zone inondée ont remis en état des services des eaux et d'assainissement pour 1,6 million de ménages, ont fourni 64 000 abris, restauré plus de 3 600 infrastructures communautaires, apporté un appui éducatif à 700 000 personnes et fourni des traitements et médicaments essentiels à 350 000 enfants souffrant de malnutrition et quelque 14 millions de patients.

Vu l’ampleur de la crise, la complexité et la difficulté de la réponse ont nécessité une collaboration, coopération et coordination avec l’État, d'autres agences des Nations unies et les acteurs humanitaires. Le PNUD a également travaillé en direct avec 17 organisations non gouvernementales dans 20 des districts les plus touchés.

En plus des dizaines de milliers de personnes toujours privées d'une alimentation régulière et d’un logement, environ 430 000 ménages paysans de 14 districts gravement affectés par les inondations auront besoin d'un soutien agricole pendant les deux prochaines années dans un pays où 80 % de la population dépend toujours de l'agriculture pour sa subsistance.

« Les Nations Unies se sont engagées à poursuivre leur appui aux victimes des inondations au Pakistan et exhortent la communauté internationale à continuer à soutenir le redressement rapide et à honorer ses promesses de réponse », souligne Mengesha Kebede, résident des Nations Unies par intérim et coordonnateur humanitaire pour le Pakistan.

Un rapport des Nations Unies intitulé Les inondations au Pakistan: un an après a été publié et est disponible en anglais sur le site http://www.pakresponse.info/.

Nos histoires

image

Pakistan : la justice prend la route

Dans un village pakistanais reculé à la périphérie de Peshawar, un tribunal siège. Le sténographe tape sans relâche, le juge écoute attentivement et le climatiseur s'efforce de rafraîchir la salle où deux propriétaires immobiliers de Hayatabad se disputent une somme de 6 000 dollars. Mais more

image

Pakistan: les survivants posent les fondations de leur nouvelle maison

Sa maison en bois ayant été emportée par des inondations catastrophiques au nord du Pakistan, Gul Numa, qui a plus de 80 ans, a passé les premières semaines du mois d’août dans un camp improvisé, tout en s’efforçant d’aider son mari, atteint d’une maladie respiratoire chronique. Elle et son mari, Samore

image

Retrouver l’espoir dans un Pakistan frappé par les inondations

“Les eaux vont descendre un jour et je pourrai enfin rentrer chez moi”, dit Najma, 35 ans, une mère de trois enfants qui a survécu aux plus récentes inondations qui ont frappé le sud du Pakistan. Cette nouvelle catastrophe a  touché près de 5 millions de personnes, laissant quelque deux millionmore

  • previous
  • 1
  • next