Le Soudan du Sud est maintenant un État membre de l'ONU

15 juil. 0011

Les sud-soudanais célebrent la naissance de leur Nation © PNUD/Marcin Scuder

Le drapeau à rayures du Soudan du Sud flotte depuis le 14 juillet devant le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies à New York, dès son admission par l’Assemblée générale a comme 193e État membre de l’ONU.

“Les couleurs de votre drapeau représentent le peuple, la paix, le sang qui a coulé pour la liberté, vos terres et vos eaux, et une étoile orientée vers l’unité”, a déclaré M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, lors de la cérémonie de levée des couleurs.

Nous travaillerons avec vous pour réaliser tous les espoirs et les rêves qu’il représente. Nous vous souhaitons la justice, la paix et la prospérité.  Nous vous accompagnerons dans votre marche", a-t-il ajouté.

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) est l’un des nombreux organismes internationaux, nationaux et non gouvernementaux présents dans ce pays enclavé et qui s’occupent de gouvernance démocratique, de réduction de la pauvreté, de prévention des crises et de relèvement.

Le PNUD a d’abord axé ses travaux sur le renforcement des capacités dans la fonction publique, une meilleure gestion des fonds publiques, et l’amélioration de l’état de droit et de la sécurité  publique – pièces maîtresses d’un État qui fonctionne.

L’année dernière, le PNUD a déployé plus de 120 spécialistes à tous les niveaux de l’administration,  dont les tâches étaient d’aider dans les fonctions essentielles de la planification et la budgétisation, la gestion des finances publiques, et tous autres secteurs nécessaires pour établir et faire fonctionner un État.

Le PNUD a également fourni un appui majeur lors du référendum de janvier 2011 sur l’indépendance du pays : il a géré un fonds de 61 millions de dollars pour l’achat de bulletins de vote, l’instruction civique  et l’inscription de 3,9 millions d’électeurs.

La grande majorité de la population du Soudan du Sud a voté pour l’indépendance lors du référendum prévu par  l’Accord de paix global de 2005, qui a mis fin à des décennies de guerre civile entre le Nord et le Sud.

À l’avenir, le PNUD continuera à mettre en place les structures de  l’état de droit, qui aident à rétablir la confiance publique dans le nouvel État et veillent à ce que les services de base soient fournis en toute sécurité.

“Nous continuerons à seconder le peuple du Soudan du Sud dans sa marche vers l’indépendance et veillerons à construire un État vigoureux, stable et efficace”, a ajouté George Conway, le Chef adjoint du Bureau.