Micro-finance dans les quartiers de Djibouti

1 juil. 2009

Aicha (à gauche) dans son magasin de tissus et boubous au « Marché des Mouches, » avec Filsan (à d.roite), Agent de crédit et d’épargne
Il est neuf heures du matin dans une ruelle de Balbala, vaste quartier périphérique à la sortie de Djibouti Ville. Les clients se bousculent devant le commerce de Nima Moussa Warfa, faisant leurs courses pour s’approvisionner en riz, pâtes, farine, et autres aliments de base.

Aicha Doualeh accueille les gens cherchant de fins tissus et boubous de tous les couleurs, importés de Dubaï et de l’Inde. Malgré la chaleur, il y a beaucoup de passage au « marché des mouches » en milieu de matinée.

Exclues des structures financières traditionnelles, les entreprises de Nima et Aicha ont fleuri même si elles sont encore petites. C’est pourquoi, pour faire avancer leurs commerces et parfois joindre les deux bouts, ces deux femmes s’appuient sur les microcrédits qu’elles obtiennent de la Caisse populaire d’épargne et de crédit.

L’équipe de la CPEC, au siège, quartier Maka Moukarama
Grâce à l’appui du PNUD, la Caisse a été ouverte en janvier 2009 et son personnel a reçu des formations sur le cadre réglementaire de la micro-finance. Cette assistance est délivrée dans le cadre du Programme d’appui du PNUD à l’Agence djiboutienne de développement social, entité nationale chargée de la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté.

Constituée à travers le regroupement de quinze institutions de micro-finance, la Caisse comptait 1600 clients au moment de sa création. Six mois plus tard, en juin 2009 elle atteignait un total de 3041 clients, dont 90% des femmes. Un taux de remboursement de l’ordre de 98% a été enregistré.

Nima pointe du doigt une petite maison en tôle en face de son magasin : « Avant je vivais là, mais avec les crédits et le développement de mes activités j’ai pu bâtir cette maison » explique-t-elle, montrant une demeure en dur à côté. Elle a débuté avec un crédit de 30 000 francs (170 USD) et, ayant fait preuve de sa capacité à épargner et rembourser, elle empruntera prochainement 500 000 francs (2 825 USD).

Nima a pu s’acheter une machine à coudre avec les micro crédits qu’elle emprunte. 
Nima a d’autres projets en cours. Elle est en train de faire construire une autre maison qu’elle louera cette fois-ci dans le quartier PK12, à la périphérie de la ville. Non sans une certaine fierté, elle présente une machine à coudre qu’elle s’est achetée et avec laquelle elle fait des commissions de couture pour les résidents de son quartier. Elle est également en mesure de subvenir aux besoins de ses proches. Son petit fils est allongé dans la maison. « J’arrive aussi à le soigner. Il est malade à cause d’un incendie qu’il a subi, » ajoute-t-elle.

Comme Nima, Aicha emprunte des sommes équivalentes à 500 000 francs. « Cela m’aide avec mes économies, » dit-elle, « et je m’en sers pour élargir mon stock de boubous. »

En 2009, le PNUD a renouvelé ce programme d’appui pour poursuivre le renforcement des capacités institutionnelles, techniques et managériales des institutions de micro-finance, dont notamment la Caisse populaire d’épargne et de crédit. C’est une initiative qui bénéficie directement aux couches les plus pauvres et vulnérables de la population. La micro-finance met à leur portée les ressources leur permettant de faire avancer leurs activités commerciales et d’améliorer leurs conditions de vie.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe