Les « trousses maama » pour des accouchements sans risques

8 mars 2009

Vidéos

Entrepreneuses de la campagne turkmène | Version large


Situation des femmes en Syrie et au Yémen | Version large


Galerie photos:

Femmes du monde

Audio:

Des membres du PNUD évoquent les défis auxquels sont confrontées les femmes en zones de conflit:

Autres histoires de femmes:

Femmes ougandaises à la clinique de Ruhiira (Photo: PNUD)
Ruhiira (Ouganda) - Ninsiima Judith vient de mettre au monde un gros bébé en bonne santé, un garçon, de 4 kilos.  Elle est fatiguée, mais la joie se lit sur son visage.

« C’est mon premier accouchement dans un établissement de santé ; la sage-femme a bien pris soin de moi », déclare Ninsiima, mère de six filles, et maintenant d’un garçon, ce dont elle n’est pas peu fière.

Ninsiima est l’une de plusieurs centaines de femmes de Ruhiira, village du sud-ouest de l’Ouganda, qui ont accouché en milieu hospitalier.

Elle a mis ses autres enfants au monde chez elle, avec l’aide d’accoucheuses traditionnelles, parce que les établissements de santé ne possédaient pas l’équipement essentiel.

Mais aujourd’hui, tout cela change  très vite. En tant que premier Village du Millénaire de l’Ouganda, Ruhiira a placé la réduction de la mortalité maternelle et infantile parmi ses toutes premières priorités, et les taux de mortalité chutent dans des proportions spectaculaires.

Grâce à une trousse de santé diffusée par le PNUD, connue sous le nom de « trousse maama », le taux des accouchements sous supervision médicale à Ruhiira a atteint 75 %, alors qu’il était de 8 % en décembre 2007.  Cela correspond à 263 naissances par mois, contre 51.

Les trousses maama sont conçues pour aider les femmes à accoucher dans de bonnes conditions d’hygiène. Elles comprennent un drap pour le nouveau-né, du savon, des tampons de gaze, des gants, une lame de rasoir chirurgicale, une cordelette stérilisée pour nouer le cordon ombilical et des sachets de réhydratation.

La trousse réduit les risques d’infection vaginale et oculaire, de tétanos et de diarrhée, qui peuvent se présenter lorsque les femmes accouchent dans de mauvaises conditions d’hygiène.

Dans le Village du Millénaire de Ruhiira, les interventions concernent cinq grands domaines : la santé, l’agriculture et l’environnement, l’eau et l’assainissement, l’éducation, et l’infrastructure. Le projet a également lancé des activités de développement des entreprises pour améliorer les moyens d’existence et accroître les revenus.

La population totale de la zone du projet est de 43 056 personnes, réparties en 8 133 ménages.  Le projet vise à autonomiser les communautés en les aidant à acquérir les connaissances et les savoirs nécessaires pour utiliser les ressources dont elles disposent, de manière à échapper à la pauvreté sous tous ses aspects.

Il applique pour ce faire selon des méthodes participatives qui renforcent l’appropriation locale et la durabilité de l’ensemble des activités.

Ruhiira : quelques résultats supplémentaires

  • Mobilisation de l’épargne rurale au sein de nouvelles tontines regroupant 450 adhérentes, dont 30 sont formées au développement des entreprises ;
  • Ateliers de planification familiale auxquels ont participé 150 personnes ;
  • Production de haricots et de maïs accrue de 50 % et de 150 % respectivement, grâce à la distribution de semences améliorées ; aide aux agriculteurs pour le stockage et la commercialisation d’environ 500 tonnes de maïs ;
  • Formation dispensée dans les communautés pour la vaccination des chèvres contre la dermatose nodulaire ;
  • Programme de cantine dans 18 écoles primaires (7 051 élèves), qui contribue à augmenter la fréquentation scolaire ;
  • Ateliers de prévention du VIH/sida organisés dans les établissements scolaires ;
  • Construction de cinq bâtiments scolaires ;
  • Établissement de 46 pépinières communautaires.
Pour en savoir plus sur le travail du PNUD en Ouganda, visiter www.undp.or.ug

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe