Au Sri Lanka les femmes envisagent l’avenir avec optimisme

Jecindan Dharsha, Sri Lanka
Jecindan Dharsha forme des organisations communautaires dans son village du nord du Sri Lanka. Photo: PNUD au Sri Lanka

Comme de nombreux autres habitants de son village dans la province du nord du Sri Lanka, Jecinda Dharsha a été déplacée plusieurs fois pendant trois décennies de conflit. Quand elle est enfin revenue à son village, elle avait tout perdu.

« J’ai dû repartir à zéro », dit-elle.

À retenir

  • Plus d'1 million de personnes ont été déplacées ces 30 dernières années en raison du conflit.
  • Près de 40 % des 16 000 bénéficiaires de l’aide aux revenus sont des femmes.
  • Dans la province du nord, 81 % des bénéficiaires ont pu rejoindre le monde du travail après 6 mois.

Cinq ans après, elle est devenue un chef de file respecté dans sa communauté. Le point de départ ? Une machine à coudre, mise à sa disposition par le Programme transitoire de relèvement du PNUD.

« Ma mère m’avait déjà appris le métier, mais grâce à la machine à coudre, j’ai pu concevoir davantage de veste de sari, les vendre et en tirer un revenu. »

Financé par plusieurs donateurs et comprenant de multiples projets, le programme a été lancé en 2008 dans le but de soutenir le relèvement économique et social des populations touchées par les conflits dans les régions Nord et Est du Sri Lanka.

Lors de sa formation, Dharsha est remarquée pour ses nombreuses qualités et rejoint les organisations locales de son village afin de renforcer leur capacité à mener les activités de développement dans la région.  

Elle est ensuite sélectionnée pour suivre des cours de leadership pendant 3 mois à l’université de Jaffna, et forme maintenant les instructeurs des organisations communautaires de la région.

Aujourd’hui, Dharsha forme près de 50 associations locales sur des thématiques aussi vastes que le leadership et la documentation, la gestion financière et l’atténuation des conflits. Elle a également rejoint l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) afin de conduire des formations du même type dans la région.

Au travers du programme, plus de 16 000 bénéficiaires, dont 39 % de femmes, ont reçu une aide aux revenus. De plus, 26 associations d’agriculteurs, 73 associations de femmes et 92 autres associations locales ont été formées aux pratiques administratives et au petit entreprenariat.

Dans la province du nord, sur les 5 088 bénéficiaires de l’aide au revenu, 81 % ont pu rejoindre le monde du travail après 6 mois.

Dharsha est l’une d’entre eux. Grace à ses acquis et ses nouvelles connaissances, elle a de nouveau confiance en l’avenir : « En ce moment, je forme les associations à petite échelle. À l’avenir, j’espère pouvoir accumuler davantage de connaissance, former davantage d’organismes et cibler des personnes plus qualifiées » dit-elle.

Le PNUD en action
De nouveaux partenariats pour le développement

De la sécurité alimentaire à la création d’emplois, au bon déroulement des élections, au relèvement d’après crise et à la gestion des ressources naturelles non renouvelables, nos efforts convergent vers un but concret : aider les pays à éliminer la pauvreté et à réduire les inégalités.

Voir tous les rapports annuels