Fonds d'affectation spéciale pour l'égalité des sexes

Productrices de savon au Sud-Kivu, RDC.
Productrices de savon au Sud-Kivu, RDC.

Le Fonds d’Affectation Spéciale Thématique pour l’Égalité des Sexes (GTTF: Gender Thematic Trust Fund) a été établi pour répondre aux défis de la réalisation de l'égalité des sexes et des OMD. Le fonds offre aux donateurs un moyen efficace pour canaliser des fonds en vue de la réalisation d’objectifs dans le domaine de l’égalité des sexes.

Depuis sa création, le GTTF a permis aux pays bénéficiaires de réaliser des progrès impressionnants, innovant dans les domaines où les questions de genre sont encore rarement prises en compte - comme le changement climatique.

Les projets sont sélectionnés par le biais d'un processus compétitif et doivent répondre aux critères suivants :

  • Innovation : soutenir d’initiatives qualifiées comme "repoussant les frontières", touchant à des domaines critiques et promettant d’importantes avancées potentielles
  • Effet catalytique : promeuvent de nouvelles idées et présentent un potentiel de mobilisation de ressources et une forte probabilité de reconnaissance et d'appui de la part des gouvernements ou d'autres partenaires pour un suivi ou une extension future
  • Multidisciplinarité : prise en compte de thèmes transversaux, telles que la violence sexiste, qui risqueraient autrement de ne pas être pris en compte de manière exhaustive
  • Autres : incluent des composantes importantes en matière de coordination inter-agences, de plaidoyers, de développement des capacités et de gestion des connaissances

Le GTTF a été doté de près de 10 millions de dollars et financé des projets dans plus de 65 pays. Plus de 70 % de ces projets sont basés dans les pays les moins avancés et en Afrique.

Parmi les premiers donateurs du GTTF, on recense les gouvernementsdes Pays-Bas, de l'Espagne, de la Finlande et du Danemark.

Le GTTF permet aux donateurs de canaliser leurs ressources par le biais de contributions affectées et non affectées :

Les contributions affectées soutiennent tout volet thématique et projet/programme de niveau régional ou national, tel que spécifié par le donateur, en ligne avec les priorités thématiques du Fonds

Les contributions non affectées soutiennent des projets à l’échelle mondiale/régionale relèvent des priorités thématiques du Fonds. Les aides s’échelonnent de 50.000 à 500.000 dollars et peuvent financer des projets d’une durée allant jusque deux ans.

RÉPUBLIQUE DU CONGO : Appui à l'intégration des femmes impliquées et affectées par les conflits armés dans le processus de réinsertion socio-économique

Résultats proposés

Appuyer l'intégration des femmes impliquées et affectées par les conflits armés dans le processus de réinsertion socio-économique. Mener une étude sur la situation des femmes impliquées et affectées par les conflits armés et sensibiliser la communauté aux valeurs morales en vue du développement d'une culture de paix et de la participation des femmes dans le processus de réinsertion socio-économique.

Résultats obtenus

Étude sur la situation des femmes impliquées et affectées par les conflits armés ayant identifié 5.059 femmes laissées sans assistance après les conflits. Développement matériel éducatif de sensibilisation pour les femmes impliquées et affectées par les conflits armés. Sensibilisation sur les valeurs morale et civiques tendant au développement d'une culture de la paix de l'inclusion des femmes dans le processus de réinsertion socio-économique, la défense de l'environnement, et le combat contre le HIV/SIDA. Contribution à la reprise en cours de planification à l’aide d’évaluations et de systèmes de gestion de l'information reconnaissant des besoins différenciés entre hommes et femmes, y compris le développement d'une base de données des femmes impliquées et affectées par les conflits. Les résultats du projet ont été pris en compte dans la préparation du CPD 2009-2013. En outre, des ressources supplémentaires (plus de 700.000 de dollars) ont été mobilisées pour mettre en œuvre un autre projet de développement communautaire pour les femmes impliquées et affectées par les conflits armés.

COLOMBIE : Inclusion de la voix et des droits des femmes dans les agendas locaux de développement et de consolidation de la paix

Résultats proposés

Aider à placer la question de l'égalité des sexes et des droits fondamentaux des femmes au cœur de l'agenda public du développement du département de Nariño. Renforcer les capacités d’influence des organisations de femmes sur les programmes de développement local. Renforcer les capacités des institutions publiques locales à concevoir et mettre en œuvre des plans et politiques de développement sensibles à l’égalité des sexes.

Résultats obtenus

Plan de développement du département de Nariño incorporant dans son budget des activités visant à promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. Renforcement des organisations de femmes dans le département de Nariño. Réalisation d'une étude bibliographique sur les moyens d'intégrer les femmes dans les chaînes de production. Soutien offert à des projets productifs dirigés par des femmes. Développement d’alliances entre les organisations de femmes dans le département de Nariño. Systématisation et diffusion des expériences auprès des principaux acteurs à travers la présentation des progrès et résultats obtenus. Encouragement de la coordination inter-agences entre le gouvernement et la société civile. Formulation d’actions prioritaires du gouvernement en matière d’égalité des sexes. Établissement d'un accord de volontés entre le gouvernement et le projet d’Égalité des Sexes du PNUD, la convention de coopération PNUD-UNIFEM et les OMD du PNUD. Conception d'une école de formation pour femmes et élaboration et révision de 8 modules thématiques du processus de publication.

DJIBOUTI : Projet d'appui à la promotion du Leadership des femmes

Résultats proposés

Promotion du leadership des femmes à Djibouti à l'échelle nationale, régionale et locale par le renforcement de la coopération entre les diverses agences des Nations Unies pour la promotion de l'égalité des sexes et un soutien à la représentation du Ministère pour la Promotion de la Femme, de la Famille et des Affaires Sociales dans les différentes régions du pays. Les principales composantes du projet sont le renforcement de la mise en réseau de points focaux en matière d’égalité des sexes, le renforcement des capacités nationales et l'appui à la gestion des connaissances.

Résultats obtenus

Les questions d’égalité des sexes et d'autres mécanismes appropriés ont été incorporées dans les différentes composantes comportementales, normatives et morales de la société djiboutienne (adressées aux décideurs, administrateurs, dirigeants religieux et ONG). Développement d’outils pratiques, tels que des guides sur l'institutionnalisation du l’égalité des sexes, la mesure de cette égalité, et la "budgétisation" de mesures en sa faveur dans les dépenses du Ministère de la Promotion de la Femme. Élaboration d'un rapport par le biais d'une initiative conjointe avec l'appui de l'UNICEF pour évaluer l’égalité des sexes dans les activités des agences des Nations Unies