Fonds du Japon pour la femme et le développement

Femme versant de la farine à moudre, Ghana.
L'un des projets du Fonds vise à l’autonomisation des femmes travaillant à la production de beurre de karité dans le nord du Ghana.

Créé par le gouvernement du Japon en 1995, le Fonds du Japon pour la
femme et le développement appuie les initiatives du PNUD visant à
promouvoir l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes dans
les pays en développement. Son objectif est de renforcer les capacités
des femmes en soutenant des initiatives innovantes. 

Les projets sont soutenus dans le cadre de la Stratégie du PNUD pour la Promotion de l’Egalité des Sexes 2008-2011 et l’Initiative Gender and Development (GAD) du Japon.

4 principaux domaines d'action du PNUD:

  • Réduction de la pauvreté
  • Gouvernance démocratique
  • Prévention et relèvement des crises
  • Environnement et développement durable

Stratégie du PNUD pour la Promotion de l'Égalité des Sexes 2008 - 2011

L'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes sont des droits humains qui sont au cœur du développement et de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement. C'est pourquoi ils font partie intégrante des quatre principaux domaines d'action du PNUD.

La stratégie pour la promotion de l'égalité des sexes complète er renforce le Plan Stratégique du PNUD 2008-11, en définissant de manière détaillée comment une attention particulière à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes pourra renforcer l’action de l'organisation dans tous ses domaines de travail. Le JWIDF contribue aux actions et aux résultats à atteindre tel que décrits dans la stratégie pour la promotion de l'égalité des sexes.

Interventions stratégiques

Le JWIDF a soutenu de nombreuses femmes et hommes pauvres à travers ses projets innovants sur le terrain. Les projets sont soigneusement sélectionnés et mis en œuvre dans le but de générer des impacts multiples : les bonnes pratiques sont souvent reproduites ou appliquées à plus grande échelle, tandis que les connaissances et expériences dérivées de tels projets sont largement diffusés parmi les décideurs politiques et praticiens du développement.