Réinsertion sociale des handicapés en Turkménistan

Étudiant aveugle apprenant en braille
Un cours dont les participants apprennent à lire et à écrire en braille. (Photo: PNUD Turkménistan)

Sans travail, Yuriy Kulik aurait été relégué à jamais aux confins de la société turkmène. Aveugle depuis son adolescence, il n’arrivait pas à trouver un emploi adapté à son handicap.

En 2005, il a suivi une formation intensive qui lui a enseigné la lecture et l’écriture braille et lui a donné les compétences nécessaires pour devenir masseur professionnel.

À retenir

  • De 2005 à 2009, le programme de formation professionnelle de la Société des sourds et aveugles du Turkménistan a formé plus de 220 malvoyants et malentendants.
  • 80% des participants du programme ont trouvé un emploi.
  • Les ouviers malvoyants et malentendants dans le textile ont vu leurs salaires tripler.
  • De 2009 à 2012, 10 diplômés du programme de réinsertion ont à leur tour aidé à former une cinquantaine de malvoyants dans les cinq provinces du Turkménistan.

« Je suis heureux de pouvoir aider les gens », dit Kulik en ajoutant que cela l’a aidé à reprendre confiance en lui.

Les cours, offerts par la Société des sourds et aveugles du Turkménistan avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), alphabétisent les handicapés et leur apprennent à s’adapter. Mais on y acquiert aussi des compétences professionnelles comme la menuiserie ou la couture (pour les malentendants) et le massage (pour les malvoyants).

De 2005 à 2009, le programme a aidé plus de 220 malvoyants et malentendants à prendre un nouveau départ dans la vie. Environ 80 pour cent des diplômés ont trouvé un emploi. Certains de ceux qui habitent en province ont ouvert leur propre entreprise chez eux, d’autres travaillent pour la Société des sourds et aveugles.

Le PNUD a aidé la Société à former des interprètes en langue des signes pour donner cours aux  malentendants, dont certains des enfants. L’organisation a acheté des minibus et du matériel informatique pour produire des livres audio.

La Société possède un certain nombre d’entreprises où beaucoup de ses diplômés ont trouvé du travail : un atelier de couture, une maison d’édition, ainsi que des ateliers de serrurerie et autres outils. 

Son entreprise de textiles tourne à plein régime avec des commandes de matelas, de draps et d’uniformes pour les raffineries locales. Le chiffre d’affaires trimestriel atteint aujourd’hui les 32 000 dollars, ce qui a permis d’augmenter les salaires des travailleurs malvoyants et malentendants de 60 à 180 dollars par mois.

La Société compte en partie sur les bénéfices de ses entreprises pour payer ses frais de fonctionnement. Mais comme ceux-ci ne couvrent pas toutes les dépenses, l’initiative a reçu un financement de 685 000 dollars de l’Union européenne, du PNUD et de l’Union asiatique pour les aveugles.

Après une campagne de sensibilisation à grande échelle, le projet a entamé un dialogue avec les administrations locales sur les besoins et préoccupations des handicapés. L’étape suivante, pour que le programme soit pleinement réussi, sera de l’étendre à l’échelon national.

Le PNUD en action
Oeuvrer pour un progrès global

Présent dans 177 pays et territoires, le PNUD appuie des activités visant à relever le niveau de vie et à créer des opportunités. Notre Rapport annuel 2012-2013 présente toute la gamme de nos partenariats et illustre notre rôle de leader en matière de coordination et de responsabilisation au sein du système des Nations Unies.

Voir tous les rapports annuels