Bhoutan : de petites subventions permettent de lancer les jeunes

femme dans un magasin d'informatique
Grâce à une petite subvention, Tashi Tshomo a été en mesure d'ouvrir un magasin d'informatique/cybercafé, ce qui lui permet de subvenir à ses besoins et à celles de sa famille (Photo: PNUD Bhoutan)

A Mongar, au Bhoutan, Tashi Tshomo a de nombreuses raisons d’être reconnaissante. Cela fait quatre ans que cette jeune femme de 25 ans reçoit une subvention annuelle d’environ 1 750 dollars pour lancer et faire fructifier sa petite entreprise d’informatique. 

À retenir

  • Le Programme Générateur de Revenus vise à lutter contre la montée du chômage qui sévit au Bhoutan, particulièrement chez les jeunes (9,3% en 2011).
  • Lors de la première phase du projet, 63 jeunes de 3 régions parmi les plus pauvres du pays ont reçu une formation à l’entreprenariat, ce qui a permis la création de 44 micro-entreprises.
  • En 2012, de telles initiatives ont permis de réduire le taux de chômage au Bhoutan du sud de 2,1 pour cent et le taux de chômage chez les jeunes de 7,1 pour cent.

Aujourd’hui Tashi Tshomo gère des ventes d’ordinateurs et de matériel informatique, fournit des services et des équipements de réseau, et  dirige le seul cyber café de Mongar.

Elle a également signé des contrats de maintenance informatique avec des entreprises locales et des bureaux du gouvernement.   Ces services lui permettent de générer jusqu’à 1 100 dollars par mois et de subvenir aux besoins de sa famille : elle a non seulement financé les études de son mari en Inde, mais a également payé les frais de scolarité de 6 de ses frères et sœurs.

Tashi Tshomo a reçu ses subventions grâce à un Programme Générateur de Revenus lancé en 2010 par le Fonds d’affectation pour la Sécurité Humaine des Nations Unies. Deux millions de dollars y ont été injectés par le PNUD, l’UNICEF, le PAM et le FNUAP dans le but d’augmenter l’accès à l’éducation et à l’alphabétisation au Bhoutan, tout en créant des opportunités d’emploi pour les personnes vulnérables, y compris les femmes et les jeunes.

Le programme vise plus particulièrement le chômage chez les jeunes, qui a atteint les 9.3 pour cent en 2011.

Dans une première phase, le programme a été introduit dans 3 des régions les plus pauvres du Bhoutan pour former les jeunes à l’entreprenariat afin qu’ils puissent créer et développer des petites et moyennes entreprises. Au total, 63 jeunes ont été formés, pour la plupart dans le secteur manufacturier, ce qui a conduit à la création de 44 micro-entreprises. Ces  initiatives ont, à leur tour, permis de générer 67 autres emplois.

Depuis la mise en place de son entreprise, Tashi Tshomo a engagé deux membres du personnel et  prévoit également d'ouvrir un magasin de matériel photographique  pour répondre à la demande des clients. En 2012, le programme a ensuite été étendu à d’autres régions du pays, et a permis, avec d’autres initiatives similaires appuyées par le gouvernement, de réduire le taux de chômage au Bhoutan du sud de 2,1 pour cent et le taux de chômage chez les jeunes de 7,1 pour cent.

Le PNUD en action
De nouveaux partenariats pour le développement

Notre Rapport annuel 2013-2014 met en lumière les résultats de notre travail dans plusieurs domaines clés, de la sécurité alimentaire à la création d’emplois, au bon déroulement des élections, au relèvement d’après crise et à la gestion des ressources naturelles non renouvelables.

Voir tous les rapports annuels