Bateaux touristiques à Gaza : cap vers une vie meilleure

Raed El-Shorafa sur le bateau qu'il a construit
Raed El-Shorafa sur le bateau qu'il a construit, avec le soutien du PNUD, prépare une sortie en mer. Photo: Programme d’Assistance du PNUD au Peuple Palestinien

Récemment diplômé en architecture, Raed El-Shorafa, 27 ans, s'attendait à rejoindre les rangs des nombreux chômeurs que compte la bande de Gaza. Malgré son parcours universitaire exemplaire, les perspectives d'avenir étaient maigres.

« Je n'avais pas de revenus, » explique Raed. « J'étais un fardeau pour ma famille. »

À retenir

  • 25 petites subventions, destinées aux femmes et aux jeunes, ont été accordées dans le cadre du programme commun du F-OMD sur la culture et le développement.
  • D'après le Bureau central de statistique palestinien, la bande de Gaza est la principale destination des voyageurs à l'intérieur du pays (62 %), contre 20 % pour la Cisjordanie.
  • Le nombre de visiteurs dans la bande de Gaza a baissé de 90 % depuis 2000.
  • D'après l'OCHA, le chômage dans la bande de Gaza a atteint 41,5 % au dernier trimestre de 2013.
  • 57 % des ménages gazaouis sont en situation d'insécurité alimentaire et 80 % de la population gazaouie reçoit une aide alimentaire au titre de l'insécurité alimentaire et des restrictions à la croissance économique et sociale.

Confronté à un avenir incertain, Raed a décidé qu'il était temps de prendre les choses en main. Sa maison étant située à proximité de la plage, il a eu l’idée de construire son propre bateau et de proposer des sorties en mer.

Raed a reçu la somme de 6 500 dollars dans le cadre du programme commun du Fonds pour les OMD sur la culture et le développement. Ce projet de 3 millions de dollars a été mis en œuvre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza en partenariat avec d'autres agences des Nations Unies, dont l'UNESCO, l'ONU Femmes et la FAO.

Le programme comprend notamment des séances de formation en matière de protection du patrimoine, des activités de gestion et de promotion ainsi que le pilotage de projets de développement du tourisme local sur des sites historiques. L’initiative vise également à créer des start-ups au moyen de subventions pour le développement des entreprises.

Ces subventions s’adressent aux hommes et aux femmes qui ont bénéficié des cours de formation dans le cadre du programme du Fonds pour les OMD pour la culture et le tourisme. Parmi les entreprises qui ont ainsi pu être créées, on compte une boulangerie, une cafétéria, des ateliers de broderie et des centres de services de physiothérapie.

Raed a conçu, construit et exploité son bateau lui-même. Palestiniens et touristes étrangers occasionnels peuvent désormais profiter de sorties en mer d’une durée de 15 à 60 minutes.

« C'est une expérience unique, qui encourage le tourisme à l’intérieur de la bande de Gaza, » se réjouit Raed. « Nous mettons à profit la seule source de réconfort que nous avons : la mer ! »

Raed confie qu'il a rencontré plusieurs obstacles à la mise en œuvre de son projet, à commencer par le manque de matériaux nécessaires à la construction de son bateau. La pénurie de carburant, qui affecte les bénéfices, représente un autre défi, mais Raed reste optimiste.

« Mon aventure avec le bateau a inspiré beaucoup de monde » fait-il remarquer, « c’est positif et une bonne source de compétition. »

Pour l'heure, Raed et ses deux assistants préparent la prochaine période estivale. Avec des recettes moyennes de 3 500 dollars par saison, leurs salaires leur permettront d'acheter des vêtements à leurs enfants pour l'école et de se préparer pour la fête de l'Aïd et le mois du ramadan.

« On repeint très souvent le bateau, en le décorant de motifs attractifs, et on envisage même d'acheter un bateau-banane, qui sera le tout premier dans la bande de Gaza » explique-t-il. « La subvention m'a permis de réaliser qu’il était possible de se lancer et de créer soi-même son entreprise. Je vois mon avenir plus clairement ; j'ai déjà construit ma maison, et j'envisage maintenant de me marier, d'avoir des enfants, d'agrandir mon entreprise… Bref, d'avoir une vie meilleure. »

Le PNUD en action
De nouveaux partenariats pour le développement

Notre Rapport annuel 2013-2014 met en lumière les résultats de notre travail dans plusieurs domaines clés. De la sécurité alimentaire à la création d’emplois, au bon déroulement des élections, au relèvement d’après crise et à la gestion des ressources naturelles non renouvelables, nos efforts convergent vers un but concret : aider les pays à éliminer la pauvreté et à réduire les inégalités. 

Voir tous les rapports annuels