Un avenir pour les jeunes de Bosnie-Herzegovine

À 25 ans, Aleksandar Vrhovac, un habitant de Banja Luka, n’avait encore jamais travaillé.
Depuis 2009, 16 centres ont aidé 1 800 jeunes à décrocher un premier emploi. Photo: PNUD Bosnie-Herzégovine

À 25 ans, Aleksandar Vrhovac, un habitant de Banja Luka, n’avait encore jamais travaillé. Il ne savait pas du tout comment s’y prendre pour rédiger un CV, chercher un emploi ou se présenter lors d’un entretien jusqu’à ce qu’il se rende dans l’un des nouveaux centres d’information, d’orientation et de formation qui ont ouvert en Bosnie-Herzégovine.

« Ces deux dernières années, le seul choix que j’avais était de rester au chômage ou de travailler illégalement. Je me suis finalement mis à chercher du travail à l’étranger. Je n’avais pas le moindre espoir que la situation change », raconte-t-il.

A Retenir

  • Près de 60 pour cent des jeunes de Bosnie-Herzégovine sont au chômage et une grande partie d’entre eux projettent d’émigrer pour trouver du travail.
  • Depuis 2009, 16 centres dédiés à l’emploi des jeunes ont ouvert leurs portes dans le pays.
  • 14 mois après leur ouverture, ils ont déjà accompagné et formé plus de 6 800 jeunes, dont 1 800 ont réussi à décrocher un premier emploi.

Ces centres sont le fruit d’une initiative collaborative lancée en 2009, en partenariat avec les autorités publiques et financée par le gouvernement espagnol. Plusieurs agences des Nations unies ont contribué à la mise en place de services spécialement adaptés à des jeunes arrivants sur le marché du travail.

Le PNUD a, quant à lui, réalisé une étude de marché et formé le personnel des centres pour qu’il puisse répondre aux besoins de ces jeunes.

Le gouvernement a aidé à trouver les espaces nécessaires pour plusieurs centres et les organismes pour l’emploi public ont commencé à intégrer les dépenses de fonctionnement des centres dans leurs propres budgets pour assurer leur viabilité à long terme.

Le pays compte maintenant 16 centres qui offrent des services de qualité aux jeunes chômeurs, en leur apprenant à rédiger leur CV, à passer des entretiens et à effectuer des recherches d’emplois en vue de décrocher des postes et des stages. 14 mois après leur ouverture, ils ont accompagné et formé plus de 6 800 jeunes, dont 1 800 ont obtenu un premier emploi.

« Je suis si heureux d’avoir trouvé du travail », confie Aleksandar, qui a été embauché dans une société de distribution de produits alimentaires. « Le personnel du centre m’a vraiment encouragé et aidé à prendre confiance en moi. »

Il est prévu d’ouvrir 14 centres supplémentaires dans tout le pays et de rendre certaines équipes mobiles afin de couvrir les zones qui ne disposent pas encore de leur propre centre.

Le PNUD en action
De nouveaux partenariats pour le développement

Notre Rapport annuel 2013-2014 met en lumière les résultats de notre travail dans plusieurs domaines clés, de la sécurité alimentaire à la création d’emplois, au bon déroulement des élections, au relèvement d’après crise et à la gestion des ressources naturelles non renouvelables.

Voir tous les rapports annuels