Offrir un avenir meilleur aux jeunes handicapés en Albanie

Young people received on-the-job training
Des jeunes reçoivent une formation pratique grâce à un programme du PNUD. ©PNUD Albanie

Sidrit Dedja, jeune homme de 25 ans, est né à Shkodra, en Albanie, avec un handicap moteur important. Une fois son éducation primaire terminée, il découvre ce qui le passionne réellement. 

« Je passais mes journées à lire et à regarder les programmes scientifiques et informatiques à la télévision. Ça me fascinait et je me suis juré d’apprendre à utiliser ces machines. Je n’ai jamais permis à mon handicap d’être un obstacle et j’ai simplement continué à travailler dur pour atteindre cet objectif. »

Le jour de ses 21 ans, Sidrit a trouvé un ordinateur flambant neuf dans son salon. Très vite, il s’est mis à formater, à programmer et à effectuer des réparations.

Grâce à une formation professionnelle de huit semaines offerte par le Bureau régional de l’emploi en collaboration avec le PNUD et la Fondation albanaise pour les droits des handicapés, il trouve rapidement du travail en tant qu’informaticien dans une organisation de la société civile à Shkoder.

À retenir

  • Plus de 500 jeunes ont acquis de nouvelles compétences grâce à des programmes pour l’emploi.
  • Trois Conseils régionaux pour l’emploi ont été établis à Kukes, Shkodra et Lezha.
  • Le projet est financé par la Coopération suisse pour le développement, sur une période de deux ans.

« Ce qui compte le plus pour moi, c’est de me rendre utile et de me savoir accepté par mes amis et l’ensemble de la société. Les handicaps ne devraient pas être perçus comme des incapacités, » dit-il.

D’après l’Organisation internationale du travail (OIT), plus de 40 pour cent des jeunes Albanais sont au chômage. Le manque de qualifications et d’éducation est l’obstacle principal pour les jeunes à la recherche d’un emploi, et ces difficultés sont encore plus importantes pour les jeunes handicapés.

Depuis 2009, le PNUD s’efforce de relever ces défis. Le dernier projet en date, mis en œuvre en coopération avec le Ministère des Affaires sociales et de la Jeunesse, vise à augmenter les opportunités d’emploi chez les jeunes dans trois régions particulièrement touchées par le chômage : Lezha, Kukes et Shkodra. Ce projet permet aux acteurs locaux d’identifier et de résoudre les difficultés rencontrées par les jeunes dans leurs recherches et de fournir aux citoyens des services d’aide efficaces dans ce domaine. 

« La promotion de l’emploi et le développement des compétences doivent être liés aux besoins du secteur privé ainsi qu’aux contraintes et opportunités du développement économique local. Le PNUD a donc introduit des formules visant à améliorer la participation du secteur privé ainsi que l’implication de tous les acteurs concernés, » déclare Eno Ngjela, chargé de programme au PNUD.

Le projet concentre ses efforts sur les jeunes handicapés et encourage autant la création d’emplois que l’inclusion sociale réelle et durable. Plus de 500 jeunes ont été embauchés suite à leur formation professionnelle et plus de 350 hommes et femmes ont été formés à la création d’entreprises et à l’élaboration de plans de développement.

Le projet financé par la Coopération suisse pour le développement dure deux ans et aide les jeunes en difficulté à tirer le meilleur parti de leurs compétences et à améliorer leurs conditions de vie.

« Les miracles arrivent, il suffit d’y croire, » déclare Sidrit. 

Le PNUD en action
De nouveaux partenariats pour le développement

Notre Rapport annuel 2013-2014 met en lumière les résultats de notre travail dans plusieurs domaines clés. De la sécurité alimentaire à la création d’emplois, au bon déroulement des élections, au relèvement d’après crise et à la gestion des ressources naturelles non renouvelables, nos efforts convergent vers un but concret : aider les pays à éliminer la pauvreté et à réduire les inégalités. 

Voir tous les rapports annuels