Les femmes entrepreneures, moteurs de succès en Moldova

Femme entrepreneur en Moldova
Forte de son expérience dans l’industrie du recyclage, Ludmila a mis ses compétences professionnelles au service de l’énergie renouvelable, et créé sa propre entreprise. ©PNUD/Mihai Maciuca

Ludmila Abramciuc est la première femme chef d’une entreprise d’énergie verte en Moldova. À Balti, sa ville natale, elle dirige une affaire fructueuse de briquettes biocombustibles – « Ecobricheta » - qui s’est considérablement développée grâce au soutien d’un programme financé par l’Union européenne, mis en œuvre et cofinancé par le PNUD.

À retenir

  • 143 institutions rurales ont introduit le système de chauffage à la biomasse
  • Près de 90 000 personnes, dont 1/3 d'enfants, bénéficient de cette énergie fournie en toute sécurité en plus d'un confort thermique accru.
  • Plus de 5 500 dirigeants locaux, dont près de 1 000 fournisseurs et opérateurs, ont été formés aux technologies modernes pour la production et l'utilisation du chauffage à la biomasse.

Grâce à l’aide fournie par le projet pour l’énergie et la biomasse et l’Energy Efficiency Agency (Agence d’efficience énergétique), l’entreprise de Ludmila a triplé sa production mensuelle de 90 tonnes de briquettes à plus de 300 tonnes, ce qui permet de chauffer cinq écoles et crèches pendant tout l’hiver. 

En 2008, forte de son expérience dans l’industrie du recyclage, Ludmila décide de mettre ses compétences professionnelles au service de l’énergie renouvelable, et crée sa propre entreprise.

« Rien ne doit être jeté, tout doit être recyclé, » affirme Ludmila.

Elle admet cependant que la création d’« Ecobrichetta » , qui utilise des sous-produits des industries céréalière et forestière pour fabriquer les briquettes biocombustibles, n’a pas été de tout repos.  

« Au début, mes partenaires commerciaux et même mes employés me considéraient avec méfiance, » se souvient-elle. « Ils doutaient sans doute de mes capacités à réussir dans le domaine de l’énergie, où l’on rencontre surtout des hommes. Malgré tout, leurs doutes se sont évanouis dès qu’ils ont compris qu’ils avaient affaire à une professionnelle. »

La compagnie a rapidement fait preuve de son efficacité et de sa durabilité sur le marché énergétique en Moldova. Le projet pour l’énergie et la biomasse espère aider d’autres entrepreneurs comme Ludmila, en contribuant non seulement à la réalisation des cibles nationales, fixées par les autorités moldaves pour réduire la dépendance énergétique du pays, mais aussi à une participation économique et civique des femmes aussi étendue que possible.

Victoria Ignat, chargé des questions de parité et spécialiste de la formation pour le projet, explique : « Ce projet montre que les femmes jouent un rôle important dans la prise de décision pour la mise en œuvre des projets de chauffage à biomasse. »

Les données du projet indiquent qu’environ 7 000 personnes, parmi lesquelles on peut compter 80 % de femmes employées comme gestionnaires, enseignantes ou fonctionnaires, bénéficient de meilleures conditions de travail et d’un meilleur confort thermique dans les institutions publiques rurales partout en Moldova.

Près de 90 000 personnes, dont 1/3 d'enfants, bénéficient aussi de cette énergie fournie en toute sécurité.

À Balti, les efforts de Ludmila ne sont pas passés inaperçus. Elle a récemment été honorée à l’occasion du gala « Moldova Eco-Energetica », organisé par le ministère de l’Économie et l’Agence de l’efficacité énergétique avec le soutien du projet.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe