Exportations et nouveaux marchés pour PME palestiniennes

Slide
Fatima Al-Jada, Exportateur palestinien de l'année 2015, dans l'une de ses fabriques de vêtements et de textiles, Qalqiya, Cisjordanie. Photo: PNUD PAPP/Romain Desclous
Slide
PalTrade a offert à Fatima une formation en négociation et en tarification, et l’a également encouragée et aidée à développer du matériel promotionnel. Photo: PNUD PAPP/Romain Desclous
Slide
Pour Fatima, c’est une reconnaissance du fait que les femmes sont membres à part entière de l'élite commerciale en Palestine. Photo: PNUD PAPP/Romain Desclous
Slide
Manaf Hijaz est gestionnaire d'une usine de production de chocolat à Anabta, Cisjordanie. Photo: PNUD PAPP/Romain Desclous
Slide
80 sociétés, dont 10 gérées par des femmes, ont reçu des conseils pour renforcer leur potentiel d'exportation. Photo: PNUD PAPP/Romain Desclous
Slide
Favrique de chaussures à Hebron, Cisjordanie. Photo: PalTrade
Slide
Ouvriers à Bethlehem, Cisjordanie. Photo: PalTrade
Slide
Nibal Awwad, l'une des 6 femmes ayant reçu une certification internationale en conseil d'entreprise. Photo: PNUD PAPP/Romain Desclous

Le Directeur général d'Emirates Delight, Mahdi Hassan, est fier d’avoir surmonté les obstacles pour devenir l'un des plus importants exportateurs de dattes palestiniennes. « Nous avons exporté près de 700 tonnes l'an dernier, soit 10 fois plus que lorsque la société a démarré en 2008 », dit-il.

« Toutefois, notre vocation, ce n’est pas simplement de générer des profits…c’est faire en sorte que les agriculteurs y trouvent aussi leur compte », ajoute-t-il. L'accroissement des exportations de dattes palestiniennes signifie que les petits exploitants, dont il dépend, peuvent vendre davantage de leur production pour répondre à la demande internationale.  De même, l'augmentation de cette demande se traduit par une hausse des prix.

A retenir

  • Les activités du projet ont contribué directement jusqu’à 45 millions de dollars américains aux exportations palestiniennes en 2014
  • 80 sociétés, dont 10 gérées par des femmes, ont reçu des conseils pour renforcer leur potentiel d'exportation
  • 19 conseillers d’entreprise ont complété avec succès un programme de certification internationalement reconnu

« Nous achetons maintenant nos dattes au double du prix d'il y a quelques années», dit Mahdi.  « c’est notre obligation à l’égard des petits exploitants de Jéricho de partager avec eux nos possibilités de marché  et contribuer à l’amélioration de leur revenu ».

À l’instar de 79 autres petites et moyennes entreprises (PME) palestiniennes, Emirates Delights a bénéficié de l’appui du Centre du commerce palestinien (PalTrade) et du PNUD pour renforcer son potentiel d'exportation et accéder à de nouveaux marchés pour ses produits.

« La réussite des exportations palestiniennes vers les marchés régionaux et internationaux aidera à promouvoir l’emploi et à renforcer le rôle des femmes dans le développement du secteur privé », déclare Roberto Valent, Représentant spécial de l'Administrateur du Programme d'assistance au peuple palestinien du PNUD.

Soutenu à concurrence de 5,5 millions de dollars américains par le Canada, le projet de Développement des exportations en  Cisjordanie  vise à renforcer les capacités des PME palestiniennes, en particulier celles détenues par des femmes.  En devenant plus compétitives, les entreprises peuvent développer leur potentiel d'exportation et de création d'emplois.

À cette fin, le PNUD a noué un partenariat avec le Centre du commerce international (CCI) pour renforcer l'efficacité de PalTrade et répondre aux besoins des entreprises palestiniennes en développement des exportations.  Dix-neuf membres du personnel et conseillers d’entreprise de PalTrade ont complété avec succès un programme de certification internationalement reconnu, leur permettant de réaliser des diagnostics d'entreprise, d’aider à l’élaboration de stratégies d'exportation et d’apporter leur concours technique aux PME palestiniennes.

Nibal Awwad est l'une des six femmes à avoir participé au programme. « Nous sommes les seules au Moyen-Orient à avoir obtenu cette certification », dit-elle.  «Je suis à même  d’accompagner tous types de PME et de les aider à renforcer leur potentiel d'exportation.  Au début, elles s’étonnaient  de voir une femme se présenter comme conseillère, mais elles sont aujourd’hui habituées à ma présence et mesurent l’importance de mes conseils».

Pour Ma'moun Nazzal, responsable du volet Développement des exportations à PalTrade, « la certification nous permet maintenant d’aider les entreprises à exporter avec succès des produits de qualité ».

Fatima Al-Jada a démarré en 1987 avec une machine à coudre. Aujourd'hui, Al-Hana, sa société de vêtements et de textiles, est une entreprise de bonne réputation qui emploie plus de 300 personnes, pour la plupart des femmes.

Les réalisations de Fatima, ainsi que la contribution qu’elle apporte à sa communauté lui ont valu le prix ‘Exportateur palestinien de l'année’ en 2015.  « Cette distinction est un motif de fierté qui m'encourage à persévérer, dit-elle.  C’est en fait la reconnaissance que les femmes sont des membres à part entière de l'élite commerciale en Palestine ».

PalTrade a offert à Fatima une formation en négociation et en tarification, et l’a également encouragée et aidée à développer du matériel promotionnel ainsi qu'à améliorer l'emballage de ses produits.  Elle a par ailleurs participé à différentes foires commerciales internationales.

« Nos activités ont contribué directement jusqu’à 45 millions de dollars américains aux exportations palestiniennes en 2014 », déclare Hanan Taha, Directrice générale de PalTrade. « Le projet a permis d’opérer des changements positifs au niveau de PalTrade, et de développer les compétences de notre personnel à formuler et à mettre en œuvre des stratégies de développement des exportations ».

Depuis, le nombre de membres de PalTrade est passé de 164 à 229 entreprises, toutes exportatrices ou présentant un potentiel d'exportation.

« Notre nouvelle stratégie a pour but d’atteindre les femmes et d’assurer qu’elles bénéficient de nos services », dit encore Hanan.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe