Des titres fonciers enfin concédés aux Timorais

La Ministre de la Justice du Timor-Leste, Lúcia Lobato (à gauche) félicite Teresa de Jesus (à droite) qui vient de recevoir son acte de propriété. Photo : Christine Kearney/PNUD.
La Ministre de la Justice du Timor-Leste, Lúcia Lobato (à gauche) félicite Teresa de Jesus (à droite) qui vient de recevoir son acte de propriété. Photo : Christine Kearney/PNUD.

Teresa de Jesus sourit timidement tout en serrant ses titres fonciers. Cette sexagénaire, originaire de Liquica, à une heure de Dili, la capitale, est l’une des premières à recevoir les tout premiers actes de propriété foncière jamais émis au Timor-Leste indépendant.

« Je suis très heureuse, et je voudrais remercier toutes les personnes généreuses qui nous ont aidés à obtenir ces documents aujourd'hui » dit-elle, en ajoutant n’avoir jamais douté qu'elle recevrait un jour les titres de propriété des terres qui appartiennent à sa famille depuis plusieurs générations.

Avec la distribution de ces premiers actes, le Ministère de la Justice du Timor-Leste a donc commencé à offrir une sécurité des droits fonciers à plus de 54 000 Timorais dont les droits à leur propriété n'ont pas été contestés.

A retenir

  • Les revendications foncières sont une source de friction au sein des communautés du Timor-Leste depuis son indépendance en 2002.
  • Plus de 50 000 Timorais recevront leurs titres fonciers dans le courant de l'année prochaine.
  • Poser sa demande de droits fonciers ne coûte rien aux citoyens Timorais.

Issu d’un régime portugais qui a duré 450 ans suivi d’un régime indonésien qui, lui, a duré 24 ans, le Timor-Leste a une histoire complexe quant aux demandes conflictuelles d'occupation de terrain, dépossessions et différents titres de propriétés de terres. De plus, tous les registres fonciers indonésiens ont été détruits en 1999, suite au vote pour l’indépendance du pays. Les 18 mois de troubles civils, en 2006 et 2007, ont également rouvert les vieilles blessures infligées par le problème des droits fonciers.

En coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ainsi que d’autres agences, notamment l'Agence des États-Unis pour le développement international (United States Agency for International Development ou USAID), le Ministère de la Justice a établi le premier cadastre moderne du pays.

L'aide technique offerte par le PNUD garantit que le plan d'action du secteur de la justice du Timor-Leste pour les 20 prochaines années rend prioritaires la résolution des problèmes relatifs aux droits fonciers et l’accès aux bureaux de cadastre.

Bernardo Almeida, conseiller au Ministère de la Justice depuis 2010, subventionné par le PNUD, a aidé le Ministère à rédiger le décret de loi par lequel le premier lot d’actes fonciers peut maintenant être distribué à des personnes telles que Teresa de Jesus.

Almeida comprend très bien le lien qui existe entre la sécurité des droits fonciers et la paix et le développement. « Octroyer des droits fonciers constitue l’étape première du développement de tout pays, » dit-il, en insistant sur le fait que la sécurité des droits fonciers aide également à la prévention de conflits.

« Tout doute quant aux droits fonciers engendre un sentiment d’insécurité chez la plupart des gens. Aucun investisseur étranger ne se présente et les investisseurs locaux n'investissent pas car ils ont l'impression que la sécurité de leur argent n'est pas assurée. »

Dans le cadre du projet d’arpentage Ita Nia Rai (Notre Terre), mené par le Ministère de la Justice et appuyé par USAID jusqu'en novembre 2011, plus de 54 000 Timorais dans tout le pays ont revendiqué plus de 50 000 parcelles de terrain.

Curieusement, malgré la mosaïque historique des différents systèmes d'octroi de titres fonciers de ce pays, plus de 90 pour cent des parcelles sur lesquelles des levés de terre ont été effectués jusqu'à présent n'ont pas été contestées.

Alexandre Seran, âgé de 32 ans et originaire de Manatuto, à l'est du pays, fait partie des propriétaires qui ont reçu leurs documents fonciers au début du mois. Il avait revendiqué, en 2009, l'acte de propriété des terres qui appartiennent à sa famille depuis deux générations.

« Personnellement,  je suis très heureux », dit-il, en recevant son acte de propriété. « Cela ne résoudra pas tous les problèmes liés aux terres du Timor-Leste, mais il s'agit cependant d'une étape importante. »

Teresa et Alexandre sont tous les deux d'accord sur ce point: la génération timoraise future sera la première à bénéficier d'une telle sécurité quant à leurs titres de propriété foncière.

Pour une nation ayant mené une lutte acharnée pour son indépendance, cette sécurité est tout simplement inestimable.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Singapour centre de Politiques Globaux
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe