Le Kazakhstan s’attaque aux déchets électroniques

femmes montrant le matériel de sensibilisation
Le Kazakhstan recycle ses déchets électroniques au travers d'un partenariat public-privé inhabituel

Aigul Manataeva, mère de deux enfants et femme d’affaires reconnue à Astana au Kazakhstan, est très pointilleuse sur l’élimination des déchets ménagers.

Mais, après avoir lu dans une lettre d’information que les déchets électroniques étaient nocifs pour l’environnement, elle a eu du mal à trouver un lieu écologique où déposer ses vieux téléphones portables. Aujourd’hui, grâce à des campagnes de sensibilisation et à de nouveaux points de collecte des déchets électroniques dans les centres commerciaux et dans les villes, Aigul sait exactement où les jeter.

Chaque année, le Kazakhstan produit 343 000 tonnes de déchets électroniques qui finissent généralement dans les décharges, en polluant les sols et les eaux souterraines. La moitié des trois millions d’ordinateurs que le pays a importés entre 2000 et 2010 sont déjà à l’état de déchets électroniques.

A retenir

  • Le Kazakhstan produit chaque année plus de 343 000 tonnes de déchets électroniques, qui finissent généralement dans des décharges, en polluant les sols et les eaux souterraines
  • Plus de 6000 brochures d’information ont été diffusées et des dizaines de boîtes écologiques installées à des points de collecte stratégiques
  • En collaboration avec l’État et le secteur privé, des propositions ont été faites pour améliorer les fondements juridiques de la gestion des déchets électroniques

Pour faire face à ce problème, un projet  conjoint du Ministère de l’énergie et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), avec le soutien financier de l’entreprise Samsung Electronics au Kazakhstan et en Asie centrale, a été mis au point pour améliorer l’efficacité des services de ramassage, de transport, de récupération et d’élimination de ce type de déchets. Des campagnes de sensibilisation sous forme de brochures et de messages diffusés dans les médias permettent d’éduquer les jeunes et les moins jeunes à la nécessité de recycler les déchets électroniques personnels et aux moyens de le faire.

Le programme 2014 à court terme a produit des résultats impressionnants sur le plan institutionnel et législatif et prend maintenant une autre dimension. Les entreprises prennent part à l’action, et ont mis au point des méthodes de collecte pour le vieux matériel électronique. Des dizaines de conteneurs écologiques ont été installés dans les grands magasins d’Astana et de Karaganda,  et à des points stratégiques dans les municipalités. Les gens sont incités  à venir déposer leurs vieux téléphones portables et matériel électronique en échange d’un bon de réduction à valoir sur leurs futurs achats.

Par ailleurs, les jeunes étant les plus fervents consommateurs d’appareils électroniques, l’Université nationale du Kazakhstan a repris à son compte les initiatives écologiques au stade final du projet, en installant des boîtes écologiques à la Faculté de chimie. L’entreprise de recyclage des déchets électroniques Promtechnoresurs recueillera le contenu des boites écologiques et en démontera les composants électroniques.

Le PNUD a aussi organisé une série de sessions de formation sur le traitement des déchets électroniques, auxquelles ont participé des spécialistes du domaine en Suisse et en Autriche. « Nous avons parlé des avantages économiques de la responsabilité élargie des producteurs, des méthodes de gestion des produits chimiques de l’électronique, des stratégies efficaces pour collecter les déchets électroniques et de leur élimination en toute sécurité » a déclaré Vyacheslav Tyukhtin, spécialiste dans une entreprise de recyclage de déchets électroniques. « Cette formation est pratiquement la première occasion d’attirer l’attention du public à ces questions » a-t-il ajouté.

En collaboration avec le Ministère de l’énergie de la République du Kazakhstan et le secteur privé, des propositions ont été faites dans le cadre du projet pour améliorer les fondements juridiques de la gestion des déchets électroniques, et des programmes d’information du grand public ont permis de faire connaître les possibilités de traitement des déchets électroniques. Les grandes chaînes de magasins et les entreprises privées de plus petite taille commencent à rallier ces initiatives et à créer les leurs.

Dans le cadre des campagnes d’information, les grands magasins d’Astana et de Karaganda ont collecté plus de 100 téléphones et tablettes dans le mois qui a suivi le lancement de leur programme d’échange de matériel contre un bon de réduction.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe