Le brouillard, une ressource précieuse au Yémen

elder and a fog haversting panel
Un ancien contrôle la quantité d'eau récoltée grâce au collecteur de brouillard à l'ouest du Yémen. Photo: PNUD au Yémen

Dans la zone montagneuse de Manakha, la seule eau disponible provient des précipitations et ne dépasse parfois pas 50 m³ par habitant par an. Dans ce district rural, les femmes et les filles consacrent la majeure partie de leurs journées à aller chercher de l’eau. Les réservoirs d’eau communautaires à ciel ouvert contiennent de l’eau stagnante et de mauvaise qualité. Les maladies hydriques sont courantes. 

Pour faire face à cette crise, le PNUD s’emploie, en partenariat avec la Fondation nationale pour la gestion et les services des bassins versants et avec le soutien financier du Programme de gouvernance de l’eau pour les États arabes, à aider les communautés de Manakha à tirer parti d’une ressource surprenante : le brouillard. 

À retenir

  • 1 563 personnes ont bénéficié directement du projet, avec 215 unités de récupération d'eau installées
  • Les dispositifs recueillent jusqu’à 40 litres d’eau par jour et coûtent moins de 15$
  • Une pépinière produit jusqu'à 5 000 semis de caféiers chaque année, au profit de 150 agriculteurs et agro-entreprises dans 20 villages

Si l’eau pluviale est de plus en plus rare, le brouillard, lui, est permanent. Epais, il se déploie généralement en début d’après-midi et subsiste parfois jusqu’au petit matin. Les habitants de la zone utilisent depuis longtemps le brouillard pour aider à la culture du café : des caféiers sont plantés en terrasses dans la région et les bases de ces arbres sont recouvertes de pierres comme le veut la tradition. Le brouillard se condense sur les pierres et se transforme en eau qui ruisselle dans le sol. Une méthode semblable pourrait être utilisée pour récupérer de l’eau afin d’accroître les rendements agricoles et les besoins en eau potable des foyers.  

Le projet a élaboré et mené des activités complémentaires, notamment des ateliers sur la récupération de l’eau contenue dans le brouillard, la mise en place de cette technologie et la création d’une pépinière de caféiers. 

Les unités de récupération d’eau sont des filets à mailles de 3 mètres sur 2, capables de condenser assez d’eau du brouillard pour fournir de l’eau potable à une famille de sept personnes. Les communautés jouissent désormais de l’augmentation des quantités d’eau potable et les femmes et les enfants n’ont plus besoin de marcher pendant des heures pour collecter de l’eau pendant les mois secs.

Takiah Bent Ahmed, 35 ans, explique qu’elle avait l’habitude de marcher pendant trois heures avec sa fille pour aller chercher de l’eau : « À présent, je vais pouvoir libérer mes enfants de cette tâche pénible », explique-t-elle. « Nous avons maintenant davantage d’eau dans la maison et je ne suis plus très inquiète pour leur santé». 

Les dispositifs ont recueilli jusqu’à 40 litres d’eau par jour. Les membres de la communauté ont activement travaillé à l’amélioration des systèmes et trouvé des moyens de les rendre moins onéreux et plus faciles d’emploi en lançant et en testant plusieurs modifications. Ces innovations, qui coûtent moins de 15 dollars, permettront d’étendre la technologie à l’ensemble du Yémen. 

Mille cinq cent soixante-trois personnes ont bénéficié du projet à ce jour. Environ 200 unités ont été installées à Manakha et 15 autres dans le gouvernorat voisin de Raymah. Une nouvelle pépinière permet de semer plus de 5 000 semis de caféiers chaque année, au profit de 150 agriculteurs et agro-entreprises dans 20 villages.

Le projet a également mené d’autres activités, notamment l’utilisation de filtres à gravier pour purifier l’eau ou l’amélioration des pratiques de gestion de l’eau en construisant des  structures permettant de détourner les eaux usées et en adoptant des mesures de contrôle de l’érosion des sols et des inondations. Les communautés locales emploient désormais également du bambou d’origine locale pour construire les toits des citernes, ce qui est une méthode rentable et hautement appréciée car elle a été développée par les communautés locales. Plus de 50 foyers utilisent désormais des citernes construites avec des toits en bambou.

Le projet pilote s’est achevé en décembre dernier, mais les activités de suivi sont en cours, y compris un projet de collecte d’eau s’élevant à 6 millions de dollars. Le projet de récupération d’eau utilisera des méthodes traditionnelles et introduira de nouvelles techniques de collecte d’eau dans cinq gouvernorats. Le projet de récupération de l’eau par la condensation du brouillard a été mis à l’essai avec succès et sera élargi à d’autres zones du Yémen afin d’accroître les retombées positives.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe