Colombie : l’accès à l’eau devient réalité pour les peuples indigènes

Slide
Les Wayuu vivent dans des cabanes dispersées le long de 15,3 kilomètres de désert. Photo: Catalina Ruge / PNUD Colombie
Slide
25 techniciens chargés de l’entretien continu des puits d’eau ont été formés. Photo: Catalina Ruge / UNDP Colombia
Slide
Cérémonie d'ouverture des puis avec les leaders Wayuu. Photo: Catalina Ruge / UNDP Colombia
Slide
La communauté se rassemble autour des nouveaux points d'eau. Photo: Catalina Ruge / UNDP Colombia

Pour le peuple autochtone wayuu qui vit dans la péninsule de la Guajira, au nord-est de la Colombie,   l’approvisionnement en eau est un défi permanent. La communauté de 300 000 personnes vit dans des cabanes dispersées le long de 15,3 kilomètres de désert, et bien qu’il existe 1 200 puits et moulins dans le département, 70 % de ces équipements ne sont pas en état de marche par manque d’entretien.

En 2014, le manque d’eau et de vivres s’est transformé en crise humanitaire. Le PNUD est alors intervenu, en coopération avec le secteur privé – les compagnies pétrolières Repsol et Petrobras- et le Gouvernement, dans le cadre d’un projet visant à promouvoir le développement humain durable et la consolidation de la paix dans les régions ayant une activité hydrocarburifère.

A retenir

  • Plus de 3 000 personnes ont eu accès à l’eau potable
  • La construction de micro-conduites et quatre réservoirs bénéficient à 1 600 personnes dans 18 communautés
  • 1 200 puits et moulins dans le département feront l’objet d’un entretien continu et bénéficieront à 650 familles
  • Les capacités des communautés autochtones locales ont été renforcées afin qu’elles puissent procéder elles-mêmes à l’entretien

Des activités de formation professionnelle ont été organisées pour 25 techniciens chargés de l’entretien continu des puits d’eau, dont bénéficieront environ 650 familles.

Au sud de la Guajira, dans le village de Puerto Virgen, une coopération entre la communauté wayuu et Repsol, avec l’appui technique du PNUD, a permis la construction de deux micro-conduites et de quatre réservoirs qui bénéficient à 1 600 personnes dans 18 communautés. Deux citernes contenant de l’eau potable ont également été fournies à l’école locale.

Auparavant, les femmes et les enfants de cette communauté devaient parcourir de longues distances à pied pour chercher de l’eau, sans être certains d’en trouver. Ils disposent aujourd’hui de puis construits de façon stratégique pour être alimentés par l’eau des citernes et des réservoirs.

Ces projets au bénéfice des communautés sont des investissements sociaux imposés par le Gouvernement que les entreprises de l’industrie du pétrole doivent réaliser dans le cadre de leur politique de responsabilité sociale.

Cette coopération ne porte pas seulement sur l’approvisionnement en eau, mais aussi sur le renforcement organisationnel de la communauté et de ses capacités de mettre en place des activités de coopération destinées à favoriser le développement et la croissance économique.

L’initiative « Plus d’eau, plus de nourriture, plus de revenus » est mise en œuvre à Caicemapa, au centre du département, où la terre est moins aride et où plusieurs familles ont l’eau courante dans leur maison.

Ici, la communauté a reçu un cheptel de brebis, et aménagé 9 étangs piscicoles et cinq hectares équipés d’un système d’irrigation pour la culture. Ce projet est actuellement reproduit dans deux autres communautés et dans moins de six mois, il devrait avoir bénéficié à 180 familles de cultivateurs.

L’initiative se fonde sur des stratégies de relèvement rapide et d’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par les changements climatiques. Il est mis en œuvre par le biais d’actions de démonstration visant à améliorer l’accès à l’eau potable pour la consommation, et comme axe pour la sécurité alimentaire et la génération de revenus.

« On ne veut plus de paniers de nourriture. Ce que l’on veut, c’est qu’on nous aide à cultiver nous-mêmes notre nourriture. Produire sur ces terres, ça, c’est la vraie paix », déclare Judith Gonzalez Pinayu, la responsable autochtone locale.

Pour Judith, cela a eu pour effet que sa famille travaille désormais de façon unie : « Je suis très fière de mon fils, qui est responsable des étangs piscicoles. Lorsqu’il n’est pas là, des frères et des cousins viennent travailler. Et d’autres familles aussi. Cela nous a unis en tant que communauté », assure-t-elle.

Le directeur du PNUD en Colombie, Arnaud Peral, considère que le plus important est que les communautés puissent profiter au quotidien de ces activités. « Voir une communauté qui a la capacité de rêver. C’est ainsi que nous bâtissons la paix, et nous sommes très contents, parce que nous faisons en sorte que la communauté s’approprie plus ce programme », indique M. Peral

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe