De déplacé à entrepreneur en Colombie

Une femme et ses deux filles
Grâce au Programme de développement des fournisseurs, Betsaida gagne assez d’argent pour envoyer ses filles d’aller à l’école.

En 2013, Betsaida Estupiñán, ses deux filles et son mari, ont abandonné la maison et la boulangerie qu’ils possédaient dans la ville portuaire de Tumaco. « Nous n’avions pas le choix, nous devions fuir, » raconte Betsaida.

Comme plus de 5 millions de Colombiens déplacés en raison du conflit armé, la famille est arrivée à Bogota sans aucune ressource. A Tumaco, la maison qu’ils avaient mis tant d’efforts à construire avait été détruite, rendant le retour impossible. 

A retenir

  • Le secteur des entreprises en Colombie se compose d’un peu plus de 96 % de micro, petites et moyennes entreprises.
  • Le programme a démarré en 2012 en Colombie, basé sur un modèle réussi au Mexique, au Salvador et en Haïti.
  • 25 villes en bénéficient et 1 100 microentreprises l’ont intégré, dont plus de 250 gérées par des personnes déplacées à cause de violence

Grâce au soutien de l’église locale, ils ont trouvé un logement et se sont mis à vendre des empanadas. « Nous avons pensé à nos filles. Il fallait qu’elles puissent faire des études. Soit nous nous mettions à pleurer, soit nous nous mettions au travail. Et c’est la deuxième option que nous avons choisie, » dit Betsaida.

Mais les revenus tirés de la vente ne suffisaient pas à payer les factures et l’école des filles. « Nous avons entendu parler du programme de développement des fournisseurs par une conseillère qui est venue nous voir. Depuis, cela nous a changé la vie », affirme Betsaida.

Le programme a démarré en 2012 avec l’appui du Gouvernement Colombien. Il a pour objectif l’inclusion économique de la population en situation de pauvreté et de précarité et l’amélioration de la compétitivité des petites et moyennes entreprises qui sont intégrées à des chaînes d’approvisionnement.

À l’heure actuelle, 25 villes bénéficient du programme et 1 100 microentreprises l’ont intégré, parmi lesquelles plus de 250 gérées par des personnes déplacées à cause de violence. Les secteurs les plus concernés sont l’alimentation, les services, et l’artisanat.

Se basant sur un modèle d'abord mis en œuvre avec succès au Mexique, au Salvador et en Haïti, et également déployé en Afrique en 2014, le PNUD a fourni les fonds initiaux, et sélectionne et forme des consultants pour fournir des conseils spécifiques aux différents secteurs concernés. Une méthodologie en six étapes (promotion, diagnostic, interaction, plan d’amélioration, mise en œuvre et reproductibilité) permet d’optimiser les pratiques entrepreneuriales des bénéficiaires. Les consultants spécialisés accompagnent les entreprises pendant une période de 6 à 10 mois.  

Selon Fernando Herrera, coordonnateur du PNUD en Colombie pour le programme: « L’objectif est que les microentreprises puissent accroître leurs revenus, tisser des liens avec les grandes entreprises du pays, et pérenniser des commerces afin d’améliorer la qualité de vie des familles concernées. Nous venons en aide à des personnes en situation de pauvreté et précarité, dont un grand nombre sont des victimes du conflit armé. »

Avec l’appui du programme, Betsaida et son mari ont fondé « Sabor Tumaqueño », une petite entreprise familiale qui vend des repas typiques du Pacifique. « Cela a beaucoup plu. Nous avons maintenant des clients réguliers et avons gagné assez d’argent pour nous installer et permettre aux filles d’aller à l’école », explique Betsaida.

« Notre rêve est d’avoir une maison à nous, notre restaurant et d’aller rendre visite à notre famille à Tumaco. Pour l’instant, nous remercions Dieu et la vie pour les possibilités qui nous sont données,  » ajoute-t-elle.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe