Bangladesh : changer la vie dans les taudis

Two women in Bangladesh
Shabdi D'Costa apporte aide et soutien aux femmes de son quartier, pour leur permettre de sortir de la pauvreté. ©PNUD Bangladesh

Shabdi D’Costa, 40 ans, parvenait tant bien que mal à survivre avec ses trois filles sur le seul salaire de son mari qui s’élèvait à 1.800 Tk (soit 22 dollars) :  « Nous avions juste assez d’argent pour nous nourrir et nous vêtir », se souvient-elle. « Il fallait que j’apprenne à gérer notre argent afin d’être parés pour les mauvais jours. »

La famille de Shabdi fait partie des quelque dix millions de Bangladeshis vivant en milieu urbain qui habitent dans des taudis ou shanties, et sont donc menacés par les expulsions et privés de l’accès aux services de base.

À retenir

  • 3 millions de personnes, notamment des femmes et des enfants, bénéficient de meilleures conditions de travail et moyens d’existence.
  • 160 000 foyers bénéficient d’un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement.
  • Près de 2 600 comités de développement dirigés par des femmes dans 23 villes ont sont aujourd’hui institutionnalisés au sein des pouvoirs locaux

Pour sortir de cette situation, Shabdi a contacté le programme de réduction de la pauvreté du PNUD. En partenariat avec le Gouvernement du Bangladesh et ONU-Habitat, le programme offre aux communautés urbaines pauvres les ressources, les connaissances et les compétences requises pour leur permettre d’augmenter leur revenu. L'initiative fournit aussi un espace destiné à créer et à mobiliser des comités de développement communautaires.

Près de 2 600 comités de développement dirigés par des femmes dans 23 villes ont sont aujourd’hui institutionnalisés au sein des pouvoirs locaux.

Quant à Shabdi, elle a été sélectionnée par ses pairs pour représenter les ménages pauvres de son quartier, en tant que « Didi » ou « sœur aînée », que les femmes locales viennent consulter pour obtenir conseils et arbitrages.

« J’étais ravie de cette opportunité, car, en tant que membre du comité, j’ai pu recevoir une formation en matière de gestion de l’épargne et du crédit, en échange d’un travail non rémunéré consistant à aider les autres ménages pauvres – notamment les familles monoparentales ou les femmes abandonnées », explique Shabdi. 

S’inspirant de Bolsa familia, une initiative qui assure des subventions aux familles brésiliennes, le programme permet de dispenser des allocations éducatives, un apprentissage et des subventions globales ainsi que d’assurer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Les petits transferts en espèces du programme ont jusqu’à maintenant permis de mettre plus de 3 millions de personnes des zones urbaines sur la voie d’un avenir meilleur.

« Je n’ai pas beaucoup étudié, mais j’en sais assez pour comprendre que l’éducation est une porte pour sortir de la pauvreté », souligne Shabdi. « Je veux que mes filles puissent avoir toutes les opportunités qui m’ont été refusées parce que j’étais pauvre », ajoute-t-elle.

Shabdi a si bien réussi comme dirigeante de la communauté qu’elle s’est vue offrir un poste d’enseignante à l’école maternelle de son taudis, et gagne désormais 1.000 Tk (12 dollars) par mois. Même si le salaire paraît modeste, elle a pu épargner plus de 2.800 Tk grâce à ce revenu régulier.

Son histoire illustre les importants progrès réalisés par son pays en matière de réduction de la pauvreté. En effet, au cours des 20 dernières années, le Bangladesh a quasiment réduit de moitié la pauvreté par rapport au seuil national de pauvreté.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe