Retour à la terre pour les fermiers népalais

Récolte de fraises au Népal
Chaque micro-entrepreneur s’est vu octroyer 1 500 stolons de fraisiers pour relancer son entreprise. Photo: PNUD au Népal

Pour Dipesh Tamang, 24 ans, les fraises, c’est toute sa vie. Habitant du district de Nuwakot, ce microentrepreneur cultive des fraises depuis son adolescence.

« Avant le séisme, le marché de la fraise était florissant », explique-t-il. « Mes revenus avaient plus que triplé ».

Aussi a-t-il particulièrement accusé le coup lorsque le tremblement de terre du 25 avril a détruit sa récolte. Et, à cause des répliques par après, Dipesh a perdu des millions de roupies supplémentaires, n’ayant pas été en mesure de se rendre aux champs pour prendre soin de ses fraisiers.

A retenir

  • 160 micro-entrepreneurs, dont 60% de femmes, ont reçu 1 500 stolons de fraisiers pour relancer leur entreprise
  • le projet a soutenu 12 059 micro-entrepreneurs dans 7 districts violemment touchés par le séisme
  • La reprise a stimulé la production d’une moyenne de 500 à 750 kilogrammes de fraises par foyer
  • Près de 900 enfants ont pu retourner à l'école grâce au succès du projet

De la même manière, Sukumaya Tamang, 52 ans, a perdu plus de 10 kilogrammes de fraises à cause du tremblement de terre.

« Lorsque la terre a commencé à trembler, j’étais en train de couper des feuilles sèches de fraisiers », elle se souvient. « Aujourd’hui encore, lorsque je suis dans le champ, je suis hantée par ce souvenir ».

Au moins 51 % des habitants du district de Nuwakot ont été affectés par le séisme : on compte 1 000 victimes de la catastrophe et 1 050 blessés.

Cinq mois après le séisme, 160 micro-entrepreneurs comme Dipesh et Sukumaya ont voulu reprendre leurs plantations. Grâce au Projet de relèvement rapide des entreprises et des moyens de subsistance (RELRP) du PNUD, avec le soutien du Gouvernement australien, chaque micro-entrepreneur s’est vu octroyer 1 500 stolons de fraisiers pour relancer son entreprise. Ces entrepreneurs sont tous issus de communautés marginalisées, en 60 % d’entre eux sont des femmes.

Ce projet de relèvement rapide est destiné à soutenir les 12 059 micro-entrepreneurs établis par le biais du Programme de développement des microentreprises (MEDEP) et du Programme de développement des microentreprises pour la réduction de la pauvreté (MEDPA) dans sept districts violemment touchés par le récent séisme.

Les fraises de Nuwakot sont très demandées et exportées jusqu’à Calcutta, en Inde. Kancha Man Tamang, l’un des pionniers de cette entreprise, affirme que « Les fraises au Népal sont plus riches en saveurs que dans n’importe quel autre endroit au monde, c’est pourquoi la demande est si forte. Leur arôme est la raison de cet engouement ».

La reprise a stimulé la production d’une moyenne de 500 à 750 kilogrammes de fraises par foyer, aidant les personnes à restaurer les moyens de subsistance détruits par le séisme. Ce soutien a permis de créer de nouvelles opportunités d’emploi dans la communauté, ce qui a permis à 1 000 membres de familles de sortir de la pauvreté. « Nous avons pensé que nous n’allions peut-être jamais pouvoir relancer nos activités », confie Dipesh. « Mais grâce au PNUD, nous nous relevons lentement ».

Dipesh est optimiste face à l’avenir. La saison dernière, il a récolté 450 kg de fraises sur son exploitation, dont il a tiré environ 40 000 Rp (371 dollars), et il prévoit d’en récolter 150 kg supplémentaires au printemps. Sukumaya prévoit d’enregistrer des gains à hauteur de 350 000 Rp (3 248 dollars) cette saison, pour une récolte de 5 tonnes de fraises. « Si le PNUD ne m’avait pas fourni 1 500 stolons de fraisiers juste après le séisme, cela m’aurait pris 5 à 6 années de plus pour rétablir mon commerce [comme il était auparavant] », dit Dipesh. « Nous étions tous terrifiés [par les répliques] et n’étions pas capable de recommencer ».

Pour aider les Népalais à se remettre émotionnellement, 63 % des participants ont bénéficié de services de conseil psycho-social. C’est la première fois que le PNUD introduit ce type d’aide et cela porté ses fruits, aidant considérablement les entrepreneurs à surmonter leur traumatisme ainsi qu’à revitaliser leurs entreprises endommagées ou perdues.

Le RELRP a également fourni aux entrepreneurs des outils, tels que des feuilles en plastique pour les serres, des conduites d’eau, semences, et machines à jus, ainsi que des formations de base et de perfectionnement. En outre, les plantes fournies étaient d’une nouvelle variété, produisant de meilleurs rendements.

Avant le séisme, Dipesh plantait chaque année 20-25 000 stolons de fraisiers, mais à compter de l’année prochaine, il prévoit d’en cultiver au moins 30 000 : « Les nouvelles variétés de fraisiers donnent de meilleurs rendements. La demande intérieure augmente en ce moment et nous n’avons pas de problème de marché. J’espère continuer et élargir ce business ».

Mais la plus grande réussite du projet a été la possibilité pour les micro-entrepreneurs de renvoyer leurs enfants à l’école. Près de 900 enfants sont actuellement scolarisés dans la communauté.

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe