Haïti : du relèvement au développement durable

Deux ans après le tremblement de terre dévastateur du 12 janvier 2010, Haïti continue de puiser dans ses ressources pour se relever.

Le 12 janvier 2010, un tremblement de terre dévastateur frappait Haïti. Plus de 200 000 personnes ont perdu la vie et 1 500 000 ont été déplacées lors de ce séisme d’une magnitude de 7,0 qui a également détruit 300 000 bâtiments.

Depuis, Haïti est sorti de la phase de relèvement humanitaire et a enregistré des progrès socio-économiques importants. Le pays a progressivement amélioré le taux net de scolarisation dans l’enseignement primaire et atteint la parité garçons-filles. Le nombre d’enfants sous-alimentés de moins de cinq ans a été réduit de moitié, la prévalence du VIH/sida s’est stabilisée et près de 70% des ménages ont désormais accès à un meilleur approvisionnement en eau. De telles réalisations semblaient impossibles début 2010.  

Toutefois, le pays fait face à des difficultés importantes. 60% des Haïtiens vivent toujours avec moins de 2,50 dollars par jour. Le système politique reste fragile, la déforestation et la perte de biodiversité continuent de menacer l’environnement et les emplois durables sont rares.

À retenir

  • Plus de 90% des dix millions de mètres cube de débris générés par le tremblement de terre ont été dégagés des rues, et 20% ont été recyclés.
  • Six des plus grands camps de déplacés ont été fermés et 11 000 familles ont pu retrouver leur foyer.
  • Afin de prévenir l'érosion des terres et les inondations, 5,5 millions de plants ont été mis en terre sur 5 000 hectares.

L’aide apportée par le PNUD 

Les activités du PNUD en Haïti s’inscrivent dans le long terme et visent à édifier un pays structurellement solide, résilient et durable. La gouvernance, la réduction des risques de catastrophes et la protection de l’environnement sont au cœur de notre action, de concert avec la population haïtienne, les fonctionnaires élus et la communauté internationale. Avec 39 projets, 335 membres du personnel et un budget annuel de plus de 35 millions de dollars, le PNUD crée des milliers d’emplois et intensifie ses efforts pour la reconstruction et l’aménagements des villes et des collectivités locales.  

Gouvernance et État de droit 

Trente pour cent des fonctionnaires haïtiens ont perdu la vie lors du tremblement de terre, il est donc essentiel et urgent de renforcer les capacités et les ressources humaines de l’administration publique. L’objectif du PNUD est d’améliorer l’efficacité, notamment dans les domaines de la justice, des élections et de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire. En 2014, près de 200 juges et greffiers ont bénéficié d’une formation sur les actes de violence sexuelle et sur les techniques d’enquête et d’administration judiciaire. Plus de 100 administrateurs électoraux ont participé à un atelier qui a porté sur les questions d’administration électorale, l’égalité des sexes et l’accès des personnes handicapées aux processus électoral et politique, et des solutions pérennes pour des élections libres, équitables et transparentes

En outre, plus de 100 femmes appartenant à la société civile et à différents partis politiques ont participé à un forum sur les femmes haïtiennes en politique, organisé par le PNUD et l’International Foundation for Electoral Systems (IFES), et examiné des stratégies visant à assurer la représentation politique des femmes et une plus grande souplesse dans le processus décisionnel. 

Relèvement et réduction de la pauvreté 

Selon le rapport sur les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) publié en juin 2014 par le gouvernement haïtien et le PNUD, 44,9 % de la population active haïtienne vit avec moins de 1,25 dollar par jour. Afin d’inverser cette tendance, le PNUD apporte un appui opérationnel et technique dans le domaine de la création d’emplois.

En collaboration avec le Ministère du commerce et de l’industrie, le PNUD a lancé à la fin de l’année 2014 le projet de laboratoire pour l’innovation et le développement économique (LIDE) dans le but de former de jeunes entrepreneurs. Les jeunes entrepreneurs dont les projets seront sélectionnés bénéficieront d’une formation professionnelle dans le domaine de l’administration des entreprises et seront supervisés par une institution de microfinance pour créer leur entreprise.

Encourager les Haïtiens affectés par le tremblement de terre à rentrer en toute sécurité dans leurs anciens quartiers pour reprendre leur vie quotidienne est un aspect important de l’approche suivie par le PNUD en matière de reconstruction. Plus de 400 000 emplois temporaires ont été créés pour aider les habitants qui commencent à retrouver leurs marques. Le PNUD a également apporté un appui à des formations professionnelles sur la gestion des décombres, le recyclage, les normes de constructions parasismiques et la protection des rives. 

Réduction des risques de catastrophe 

Haïti reste très vulnérable aux catastrophes. Renforcer la résilience du pays est une priorité, et le PNUD appuie les efforts de la Direction nationale de la protection civile pour mieux planifier les situations d’urgence, mettre en œuvre un système national de gestion des risques de catastrophe, améliorer la gestion des risques et élaborer des projets à long terme d’appui au relèvement et au développement durable. En 2014, plus de 250 employés du Système national de gestion des risques et des désastres ont participé à l’exercice conjoint de simulation d’une catastrophe naturelle à l’échelle nationale. Le PNUD a aidé à organiser plus de 20 exercices de simulation d’intervention en cas de catastrophe à travers le pays depuis 2010.

Environnement 

La déforestation et la dégradation des écosystèmes accentuent la vulnérabilité du pays aux catastrophes naturelles. Étant donné les différences environnementales importantes selon les régions, le PNUD apporte une assistance à Haïti dans le domaine de la gestion des écosystèmes, notamment les bassins de drainage, l’adaptation au changement climatique et l’adoption de sources d’énergie alternatives. Dans le cadre d’un projet coordonné par la Direction départementale du Sud, le PNUD, avec le financement de la Norvège et d’autres partenaires, a appuyé la plantation de 5,5 millions de plants sur 5 000 hectares entre 2010 et 2014.

Des sessions de sensibilisation aux risques climatiques ont été organisées dans le cadre du projet « Adaptation au changement climatique », touchant plus de 50 000 personnes, et enseignant la notion d’écocitoyenneté à un millier d’élèves. 

Lutter contre le sida et la tuberculose 

Cinq ans après le tremblement de terre, 192 000 personnes vivant avec le sida ont accédé à la thérapie antivirale et près d’un million de personnes ont pu bénéficier de dépistage et de conseils, ce qui a permis de stabiliser le taux d’infection. Plus de 25 000 travailleurs du sexe se sont inscrits à un programme de prévention et d’éducation sur le VIH et 28 millions de préservatifs ont été distribués.  

Depuis 2010, 75 % des personnes atteintes de la tuberculose ont été guéries et environ 93% des patients atteints de la tuberculose et du sida ont bénéficié de traitements des co-infections.