Soudan du Sud : sensibilisation et lutte contre la stigmatisation au VIH

test de dépistage VIH au Soudan du Sud
Médecin procédant à un test de dépistage du VIH pour une femme à Rumbek dans l'État des Lacs au Soudan du Sud. (Photo: PNUD Soudan du Sud / Marguerite Nowak)

Enceinte et malade, Alice* s’est rendue à une consultation à l'hôpital où elle a appris, après examen, qu'elle avait le VIH et la tuberculose. Veuve depuis peu, elle a dû laisser ses 4 jeunes enfants à la garde de son père mais, après trois mois d'hospitalisation, elle se porte mieux et a retrouvé ses forces.

D'après les estimations, plus de 100 000 Soudanais du Sud vivent avec le VIH, dont seulement environ 4 600 ont accès au traitement antirétroviral.  La tuberculose aggrave encore la situation des porteurs du VIH, du fait que les  soins de santé et le traitement sont limités.. S'y ajoute la forte stigmatisation de ces deux maladies qui empêche souvent les malades de se faire soigner, même lorsque le traitement est disponible. 

À retenir

  • Grâce à l'assistance du Fonds mondial, 9 centres de traitement antirétroviral ont été ouverts au Soudan du Sud.
  • 3 757 personnes vivant avec le VIH sont soignées dans ces centres.
  • Entre 2005 et 2012, le nombre de tuberculeux bénéficiant du conseil et du dépistage du VIH est passé de 1 à 12 753.
  • Plus de 155 établissements de santé ont pu offrir des services sanitaires.

Avec l'appui du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, un projet conjoint cible les porteurs du VIH exposés à la tuberculose. Il  informe sur la prévention, la surveillance, le dépistage et, surtout, apporte l'espoir aux personnes vivant avec le VIH et la tuberculose.

De 2004 à ce jour, le PNUD, bénéficiaire principal du Fonds mondial, a géré six cycles de financement d'un montant annuel moyen de 25 millions de dollars.

Alice a pu bénéficier du traitement grâce à ce programme conjoint, qui a fourni un traitement ARV à près de 1 500 patients co-infectés de la tuberculose et du VIH et soigné 4 882 tuberculeux en 2012. Parmi ces derniers, 94 pour cent ont réagi positivement au traitement et 76 pour cent ont été guéris.

Pour Alice, qui a aidé à sensibiliser sa communauté aux services de santé disponibles et au lien entre tuberculose et VIH, l'avenir est prometteur.

« Je veux informer la communauté afin de prévenir l'exclusion des personnes atteintes de la tuberculose et du VIH », dit-elle, en encourageant sa famille, ses amis, ses voisins, mais aussi les membres de sa communauté, à faire le dépistage. Elle distribue des documents et explique les symptômes et les méthodes de prévention des deux maladies pour faire comprendre que la tuberculose peut être guérie, et le VIH maîtrisé.

 « La compréhension viendra avec le temps », ajoute-t-elle.

Le Fonds mondial est actuellement l'unique source de financement de la lutte contre le VIH et le principal pourvoyeur de fonds aux services sanitaires de lutte contre la tuberculose et le paludisme au Soudan du Sud. Au travers de la  collaboration avec les bénéficiaires et les partenaires de mise en œuvre, plus de 155 établissements de santé du pays ont pu fournir les soins de santé nécessaires. Le PNUD renforce aussi les capacités des centres de santé à offrir ces services en encadrant et en formant le personnel chargé du conseil et du dépistage.

Ainsi, 12 753 tuberculeux ont bénéficié d’un suivi et du dépistage du VIH en 2012, contre seulement un patient en 2005. De même, grâce à la formation à la gestion des stocks, aucun service antituberculeux n'a connu de rupture de médicaments en 2012, et tous les nouveaux cas ont été enregistrés et signalés au Programme national de lutte contre la tuberculose.

*Nom fictif.

Le PNUD en action
Oeuvrer pour un progrès global

Présent dans 177 pays et territoires, le PNUD appuie des activités visant à relever le niveau de vie et à créer des opportunités. Notre Rapport annuel 2012-2013 présente toute la gamme de nos partenariats et illustre notre rôle de leader en matière de coordination et de responsabilisation au sein du système des Nations Unies.

Voir tous les rapports annuels
Suivez-nous sur