Misako Konno

Misako Konno

Depuis sa nomination en tant qu’Ambassadrice de bonne volonté du PNUD en octobre 1998, l’actrice japonaise Misako Konno a ardemment soutenu le partenariat mondial pour le développement, et a voué un intérêt particulier pour l’autonomisation des femmes et des filles.

À ce titre, Misako s’est rendue dans neuf pays de programme du PNUD : le Cambodge (à deux reprises), la Palestine, le Bhoutan, le Ghana, le Timor-Leste, le Vietnam, la Mongolie, la Tanzanie et le Pakistan. Elle s’est aussi rendue à Tohoku, après le grand séisme de 2011 dans la partie orientale du Japon.

Son expérience concrète des activités du PNUD est au cœur de son travail de plaidoyer et de ses interventions publiques, notamment à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) en 2013.

L’actrice appuie des campagnes mondiales du PNUD telles que la Journée internationale de la Femme de 2011. En 2013, elle a exhorté la population japonaise à porter secours aux victimes du typhon Haiyan au Philippines. Elle a participé à des projets du PNUD au Timor-Leste, au Pakistan et aux Philippines.

Misako s’implique dans l’éducation au développement des jeunes et des citoyens japonais : elle prononce une vingtaine d’allocutions par an sur la coopération au développement, à la demande d’écoles, de collectivités locales ou d’entreprises de tout le Japon.

« Mon expérience d’Ambassadrice de bonne volonté me permet de me rendre compte du potentiel de la jeunesse pour l’avenir. J’espère aider à former de jeunes leaders, tant dans les pays développés qu’en développement, au travers de conférences, de représentations et de la série de spectacles que j’ai lancée en 2010. »

Misaka Konno est une actrice célèbre au Japon. Depuis ses débuts en 1979, elle est apparue dans divers programmes de télévision, films et spectacles de théâtre.

Outre ses activités théâtrales, Misako est essayiste et lauréate du Prix des écrivains du Japon, dans la catégorie féminine. Pour commémorer le dixième anniversaire de sa nomination en tant qu’Ambassadrice de bonne volonté du PNUD, elle a publié un essai intitulé « La La La Shinzentaishi (Goodwill Ambassador) ».

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe