PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi Bélarus Bélize Bénin

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République du) Congo (République démocratique du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Croatie Cuba Côte d'Ivoire

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Ghana Guatemala Guinée Guinée équatoriale Guinée-Bissau Guyane Géorgie

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libye Libéria L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Nicaragua Niger Nigéria Népal

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Philippines Programme palestinien Pérou

R

Russie (Fédération de) Rwanda République dominicaine

S

Samoa Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie São Tomé-et-Principe Sénégal

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe

Marta Vieira da Silva

Message de Marta Vieira da Silva pour le relèvement aux Philippines

La footballeuse brésilienne attaquante Marta Vieira da Silva est l’une des meilleures joueuses de tous les temps. Née en 1986, on la compare à Pelé, la légende brésilienne mondiale du football, pour sa brillante technique. Elle a été sacrée cinq fois de suite meilleure footballeuse du monde par la FIFA, entre 2006 et 2010. Avec l’équipe de football féminin du Brésil, elle a gagné la médaille d’argent aux jeux olympiques en 2004 et 2008. Elle joue pour le Tyresö FF de Damallsvenskan (équipe suédoise de première ligue) et fait aussi partie de l’équipe du Brésil.

Celle que ses fans appellent tout simplement Marta a été désignée Ambassadrice de bonne volonté par le PNUD en octobre 2010 pour promouvoir les initiatives internationales visant à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), en particulier celles touchant l’autonomisation des femmes. Marta ne sait que trop bien ce que sont la pauvreté et les nombreuses difficultés que cela entraîne. Elle est née et a grandi dans un quartier pauvre d’une ville près de Dois Riachos, dans l’État brésilien d’Alagoas, à environ 2000 km au nord de Rio de Janeiro.

« Je n’oublie pas mes origines » a déclaré Marta au moment de sa nomination. « J’ai eu des opportunités qui m’ont permis de réussir dans la vie, mais je pense constamment à ceux qui n’ont pas eu cette chance. Nous devons tous contribuer à vaincre la pauvreté ». Marta est célèbre au Brésil car elle a payé son dû à sa ville natale en faisant des dons d’argent et de matériel sportif.

En 2007, ses collègues footballeurs et ambassadeurs de bonne volonté du PNUD Ronaldo et Zinedine Zidane l’ont invitée à disputer le match contre la pauvreté à Fez (Maroc). Elle est devenue la première femme de l’histoire du football à participer à un match masculin reconnu par les instances internationales. Marta participe à de nombreux messages publicitaires du PNUD diffusés au grand public pour promouvoir l’autonomisation des femmes et le développement durable. Marta est aussi apparue aux côtés de deux autres ambassadrices de bonne volonté du PNUD, Maria Sharapova et Misako Konno, lors de la Journée internationale de la femme. Elle a aussi lancé une campagne du PNUD pour l’autonomisation des femmes pendant la Coupe du monde de football en 2011, à l’occasion de laquelle des publicités ont été diffusées gratuitement à plusieurs reprises dans le Financial Times

Marta s’est rendue en Sierra Leone où elle a rencontré des étudiants à l’université, des groupes de la société civile et de jeunes footballeuses auxquels elle a transmis le message suivant : «  lorsque les femmes réussissent, c’est nous tous qui réussissons  ». Elle a aussi rencontré des groupes de femmes, notamment des femmes parlementaires qui luttent pour accroître la représentation des femmes au Parlement et faire passer le taux actuel de 13 % de femmes à au moins 30 %.

Marta a aussi contribué à la Conférence Rio+20, en invitant, par un message vidéo, tout un chacun à suivre le déroulement de la Conférence Rio. Elle a mis aussi son image au service de la campagne My World, l’enquête mondiale des Nations Unies pour un monde meilleur après les OMD de 2015.