OMD 500


500 jours avant l'échéance des Objectifs du Millénaire pour le développement

Le 18 août 2014 marque 500 jours avant l’échéance des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), « liste des tâches » mondiale pour améliorer les conditions de vie et réduire la pauvreté dans le monde.

Pendant 500 minutes le 18 août, un large groupe de partisans de la campagne des OMD se mobilisera pour sensibiliser le monde sur les progrès accomplis en faveur de ces objectifs. 

Un apercu de notre sélection :

Engagez-vous !

  • Aidez les autres

    Devenez volontaire!

    Le volontariat peut accélérer le développement. Il profite à l’ensemble de la société et au volontaire lui-même.Voir

Notre travail pour la réalisation des OMD

image

Le paludisme, une des principales causes de décès en Zambie

Joséphine Shaba, 30 ans, a l’expérience des conséquences économiques du paludisme dans son village reculé de Chipungu, dans l’Est de la Zambie. « Lorsque j’ai un accès de paludisme, je ne peux ni m’occuper de mes cultures ni des animaux. Quand  on est trop malade, on ne peut pas s’occuper plus

image

L’accès à l’eau améliore la vie des familles en Équateur

« Avant, nous utilisions des chevaux pour transporter l'eau. Les ménages n’avaient qu’environ quatre litres par jour d'eau et, les enfants partaient à l'école sans pouvoir se laver », se rappelle Eureo Sánchez, un instituteur du village d'Unión Manabita, au nord du pays. Jusqu’il y a peu, la couverplus

image

République dominicaine : électrification des quartiers ruraux

A la tombée de la nuit, la lueur des lampes à pétrole et du cuaba, un bois résineux utilisé comme combustible, était la seule source de lumière des résidents de La Cabirma, un village de la côte nord de la République dominicaine. Mais l’achat de carburant pour les lampes à pétrole rognait les maigreplus

image

Kirghizistan : un patient séropositif soutient la thérapie antirétrovirale

Marat* a découvert qu’il était séropositif à 38 ans pendant une cure de désintoxication. Les consultations pré- et post dépistage n’étaient alors pas fréquentes au Kirghizistan, et il a d’abord pensé que c’était une bonne nouvelle. Mais lorsqu’il a réalisé la gravité du diagnostic, Marat a refusé leplus