Nigéria : le recyclage de sciure de bois permet l'emploi et la dépollution

Des montagnes de sciures de bois provenant des scieries de Lagos, au Nigeria
Des montagnes de sciures de bois provenant des scieries de Lagos, au Nigeria.

Face aux montagnes de sciures de bois provenant des scieries de Lagos (Nigeria) qui jalonnent son trajet quotidien, l'environnementaliste Leslie Adogame en est venu à se demander comment enlever ces déchets et créer des emplois par la même occasion ?

« Après y avoir longuement réfléchi, j'ai décidé d'agir pour mettre fin à l'incinération de sciures de bois non seulement dans la métropole lagossoise, mais également dans tout le Nigeria », explique Leslie.

A retenir

  • 200 emplois ont été créés localement grâce au projet de transformation de sciures de bois en briquettes ;
  • 8 000 emplois devraient être créés au cours des cinq premières années du projet ;
  • une réduction de 92 % du volume de sciures de bois incinéré est prévue d'ici cinq ans, ce qui induira une baisse significative de la pollution de l'environnement ;
  • En trois ans, le Programme de microfinancements du PNUD-FEM a octroyé un financement d'un montant total de 1.425.625 USD à 52 projets au Nigeria.

Il a mené des recherches et effectué une étude de faisabilité sur la transformation de la sciure en briquettes pouvant servir de substitut économique et efficace au bois de chauffe à usage domestique et commercial (par exemple, dans les boulangeries).

Avec une subvention du Programme de microfinancements du Programme des Nations Unies pour le développement et du Fonds pour l’Environnement Mondial (PNUD-FEM), Leslie a conduit avec succès un projet pilote d'un an, La fabrication commerciale de briquettes au départ de sciure de bois a permis d'employer environ 200 résidents locaux.

La sciure de bois sert aussi à fabriquer des articles décoratifs, tels que des pots de fleurs et des produits d'artisanat, qui constituent d'autres sources de revenus.

L'expansion de ce programme novateur devrait créer 8 000 emplois à Lagos au cours des cinq prochaines années et réduire de 92 % le volume de sciures de bois, contribuant ainsi à dépolluer l'environnement et à améliorer la santé et les moyens de subsistance des personnes vivant près des grandes scieries. Le projet est en cours d'expansion dans tout le pays.

Pour sa part, Leslie a été sélectionné en mars 2012 parmi les lauréats des SEED Awards 2011 du Programme des Nations Unies pour l'environnement.Ce concours international annuel récompense les entrepreneurs des pays en développement dont les activités durables dans les domaines social et environnemental au niveau local peuvent aider à relever les défis du développement.

En trois ans, le Programme de microfinancements du PNUD-FEM a octroyé 1 425 625 USD de subventions à 52 projets mis en œuvre par et pour les communautés pauvres et marginalisées du Nigeria. Le programme finance des initiatives qui renforcent les capacités locales, améliorent les moyens de subsistance et préservent l'environnement.

Le PNUD en action
De nouveaux partenariats pour le développement

Notre Rapport annuel 2013-2014 met en lumière les résultats de notre travail dans plusieurs domaines clés. De la sécurité alimentaire à la création d’emplois, au bon déroulement des élections, au relèvement d’après crise et à la gestion des ressources naturelles non renouvelables, nos efforts convergent vers un but concret : aider les pays à éliminer la pauvreté et à réduire les inégalités.

Voir tous les rapports annuels