Faciliter l'accès à l'eau potable au Myanmar

woman with water tap
Grâce au nouveau robinet d'eau potable installé près de chez elle, Daw Kim Ma Di n'a plus besoin de se rendre à la rivière. ©PNUD Myanmar

Au Myanmar, en règle générale, c’est le coucou qui annonce l’été. Pour Daw Kim Ma, il marque le début de la saison chaude tant redoutée.

Les pénuries d'eau rendent en effet l’été invivable pour les habitants de Sin Owe Wa. Pour se ravitailler, ils doivent puiser dans la rivière Kadalan, l’unique point d'eau de la localité mais aussi la source de nombreux problèmes sanitaires.

À retenir

  • Grâce au projet CDRT du PNUD, 57 villages de la commune de Paletwa, au Myanmar, ont pu améliorer leur accès l'eau potable.
  • 2 140 ménages, soit plus de 10 000 personnes, ont accès à une eau, un assainissement et une hygiène de qualité.
  • Le projet est financé par le Danemark, le Royaume-Uni, l'Australie et la Commission européenne.

Les villageois se sont concertés pour demander l'appui du PNUD par le biais de son projet de Développement communautaire des localités reculées (CDRT) afin de doter deux villages d'un système d'adduction d'eau par écoulement gravitaire. 

« Il y a une source d'eau capable d’alimenter nos deux villages pas loin d'ici, à Vwee Chaung Wa », explique Daw Kim Ma Di.

Les villageois ont demandé l'appui financier et technique du PNUD pour construire le système d'adduction d'eau et ont fourni la main d'œuvre. Ainsi, les deux villages ont été équipés de robinets pour permettre aux ménages d'accéder à l'eau potable.

« L'installation des robinets dans le village nous a facilité la vie », se félicite Daw Kim Ma Di, déclarant par ailleurs que la création d’un fonds alimenté par les cotisations des familles a permis d’assurer l'entretien du système d'adduction.

L'eau potable est une denrée rare dans la commune de Paletwa, située en région montagneuse. Comme dans toute localité enclavée, ses habitants sont souvent atteints de maladies hydriques. Le PNUD aide les communautés à identifier les sources et les systèmes d'adduction d'eau potable adaptés aux conditions géographiques et climatiques locales.

Les communautés reçoivent une aide visant à améliorer la qualité de l'eau en construisant et en rénovant les systèmes d'adduction d'eau par écoulement gravitaire, les puits, les marres, les citernes de collecte d'eau de pluie, les pompes à eau et les marmites à filtres. 

À ce jour, le projet CDRT du PNUD a aidé 57 des 372 villages de la commune de Paletwa à améliorer la qualité de l'eau, l'assainissement et l'hygiène au profit de 2 140 ménages, soit 10 471 personnes. En outre, la construction de systèmes d'écoulement gravitaire et de puits est en cours dans 79 villages de cinq communes de l'État du Chin du Nord (Tonzang, Tiddim, Falam, Htantlan et Hakha).

Le PNUD en action
De nouveaux partenariats pour le développement

Notre Rapport annuel 2013-2014 met en lumière les résultats de notre travail dans plusieurs domaines clés. De la sécurité alimentaire à la création d’emplois, au bon déroulement des élections, au relèvement d’après crise et à la gestion des ressources naturelles non renouvelables, nos efforts convergent vers un but concret : aider les pays à éliminer la pauvreté et à réduire les inégalités.

Voir tous les rapports annuels