L'Albanie tire parti d'un soleil généreux

Youth in Albania learn how to install and repair solar water-heating systems.
En Albanie, les centres de formation professionnelle dispensent à présent des cours sur l'installation et la réparation des systèmes de chauffage solaire de l'eau. ©PNUD en Albanie

L’Albanie, où la durée d’ensoleillement annuel est d’environ 265 jours par an, veut tirer parti de son ensoleillement abondant et en faire une source d’énergie propre et renouvelable. 

Perché dans les Alpes albanaises, le parc national de Thethi abrite l’une des plus vastes régions boisées du pays où vivent de nombreuses espèces menacées. D’une beauté spectaculaire, il n’en est pas moins pauvre et éloigné, ce qui pourrait décourager certains visiteurs, car il manque également de sources énergétiques modernes et d’équipements rudimentaires. 

En 2012, le PNUD, avec le financement du Fonds pour l’environnement mondial, s’est associé aux autorités et à des entrepreneurs locaux pour moderniser les installations. Les auberges sont maintenant équipées de chauffe-eau solaires qui alimentent les douches et les cuisines, et près de 12 000 touristes visitent le parc chaque année, alors qu’il y en avait seulement 300 en 2006.

Marie Marku, propriétaire d’une entreprise, a investi ses propres fonds pour cofinancer les changements : « Je n’aurais jamais imaginé que cette intervention puisse avoir un tel impact, » déclare-t-elle. « Le nombre de visiteurs a doublé, et je pense que cela est dû en grande partie aux panneaux solaires. »

À retenir

  • Le projet encourage les efforts visant à produire, installer et entretenir des chauffe-eau solaires, dans le but de couvrir 70 % de la demande en eau chaude et d’atteindre l’objectif de 38 % d’énergie renouvelable d’ici à 2020.
  • Les installations de panneaux solaires pour chauffer l’eau ont plus que doublé entre 2009 et 2012, et devraient tripler d’ici à 2020.
  • L’installation du système pilote dans l’Orphelinat de Tirana a permis de réduire de 67 % le montant des factures d’électricité

Les modifications effectuées dans le parc illustrent les nouveaux efforts de l’Albanie pour la diversification de ses sources énergétiques. Depuis 2008, le PNUD a soutenu plusieurs mesures destinées à faciliter l’accès aux nouvelles ressources et à engendrer des changements, en formant des architectes, des entreprises de construction et des installateurs aux méthodes de production, d’installation et d’utilisation des systèmes de chauffage solaire de l’eau.

Lorsque le ministère de l’Emploi, des Affaires sociales et de l’Égalité des chances a voulu réduire les coûts énergétiques des établissements fournissant des services sociaux, les experts du PNUD ont calculé que près de 60 % de leur consommation d’électricité servait à chauffer l’eau. Un système de chauffage solaire de l’eau installé à titre expérimental dans l’Orphelinat de Tirana a fait immédiatement chuter le montant des factures d’électricité de 67 %.

Denada Seferi, chargé des affaires sociales au ministère, affirme que : « Cette initiative ne concerne pas  uniquement le domaine de l’énergie, elle a aussi une incidence directe sur la vie des enfants qui vivent ici. Un tel projet nous pousse à continuer à modifier tous les établissements de protection sociale. »

Grâce à une campagne de sensibilisation, les utilisateurs potentiels ne craignent plus que l’énergie solaire soit trop compliquée ou coûteuse, et un outil en ligne a été créé pour permettre aux citoyens de calculer leurs économies.

Depuis, la surface des installations de panneaux solaires pour le chauffage de l’eau est passée de 50 000 mètres carrés en 2009 à environ 112 000 mètres carrés en 2012 – une augmentation d’environ 25 pour cent par an. Le PNUD veut encourager l’installation de 520 000 mètres carrés de panneaux solaires d’ici à 2020.

L’utilisation du chauffage solaire de l’eau a considérablement augmenté en 2013, lorsque l’Albanie a adopté la Loi sur l’énergie renouvelable, en faisant appel à l’expertise du PNUD. Cette législation prévoit des exemptions fiscales  ainsi que des directives relatives à la certification et à l’étiquetage des installations. Les ventes annuelles de systèmes de chauffage solaire de l’eau devraient augmenter régulièrement de 10 pour cent par an et être amorties en moins de cinq ans. 

Étant donné que les investissements initiaux constituent un des obstacles à la conversion aux chauffe-eau solaires, certains envisagent de créer un nouveau fonds national pour l’énergie renouvelable, apte à fournir des financements. Entre temps, le PNUD et le gouvernement financent conjointement de nouveaux projets innovants proposés par les municipalités et les industries, en tirant parti du succès des projets de démonstration, tels que celui du Parc national de Thethi.

Le PNUD en action
De nouveaux partenariats pour le développement

Notre Rapport annuel 2013-2014 met en lumière les résultats de notre travail dans plusieurs domaines clés. De la sécurité alimentaire à la création d’emplois, au bon déroulement des élections, au relèvement d’après crise et à la gestion des ressources naturelles non renouvelables, nos efforts convergent vers un but concret : aider les pays à éliminer la pauvreté et à réduire les inégalités.

Voir tous les rapports annuels