L’accès à l’eau améliore la vie des familles en Équateur

Children washing hands under a tap
Des campagnes de sensibilisation sur l'accès à l'eau potable et à l'assainissement ont été organisées au sein des écoles. Photo : PNUD Équateur

« Avant, nous utilisions des chevaux pour transporter l'eau. Les ménages n’avaient qu’environ quatre litres par jour d'eau et, les enfants partaient à l'école sans pouvoir se laver », se rappelle Eureo Sánchez, un instituteur du village d'Unión Manabita, au nord du pays.

Jusqu’il y a peu, la couverture et la qualité des services d'approvisionnement en eau et d'assainissement dans les zones rurales pauvres était nettement inférieure à la moyenne nationale. Beaucoup d'Équatoriens n’avaient pas accès à l'eau à domicile, ce qui impactait négativement leur qualité de vie et l’hygiène de base.

A retenir

  • Le projet a amélioré les conditions de vie de plus de 28 000 résidents de 61 communautés rurales pauvres en Equateur
  • Des toilettes écologiques et unités sanitaires de base ont été construites ou rénovées dans les écoles, au bénéfice de près de 7 000 étudiants.
  • Financée par le Fonds OMD du gouvernement espagnol, l'initiative a aussi permis la formulation et la mise en œuvre de politiques publiques consensuelles pour une gestion efficaces des services.

De plus, la gestion des ressources hydriques du pays, caractérisée une coordination complexe entre institutions gouvernementales et autres parties prenantes, n’impliquait que très peu les citoyens.

Une initiative de 4 ans financée par le Fonds OMD (Objectifs du Millénaire pour le développement) du gouvernement espagnol à hauteur de 5.8 millions de dollars, s’est attaquée à ce problème pour améliorer l’accès à l’eau et aux services sanitaires des 4 provinces les plus pauvres du pays.

Bénéficiant de l'appui conjoint du PNUD, d'autres agences de l'ONU et de plusieurs organismes publics, le projet a amélioré les conditions de vie de plus de 28 000 résidents de 61 communautés rurales des provinces de Manabí, Bolívar, Los Ríos et Esmeraldas.

Les habitants de ces communautés, en particulier des femmes, ont été encouragés à participer à la fourniture de services d'approvisionnement et d'assainissement et à surveiller la qualité de l'eau.

Par ailleurs, le PNUD a appuyé l'élaboration de guides pour l'utilisation durable de l'eau et formé les membres de 50 comités de gestion de l'eau potable de trois localités. Des clubs de jeunes pour l'environnement ont été créés, et ont ensuite organisé des campagnes de sensibilisation sur l'accès à l'eau potable et l'assainissement au profit de 17 communautés et de cinq centres éducatifs ruraux.

Des toilettes écologiques et des unités sanitaires de base ont été construites ou rénovées dans plusieurs écoles, au bénéfice de près de 7000 étudiants.

Le PNUD a également facilité la formulation et la mise en œuvre de politiques publiques consensuelles pour une gestion efficaces des services. « Ce programme conjoint veut servir de cadre de travail et de dialogue interinstitutionnels aux niveaux national et local, sans oublier un accent particulier sur les droits de l'homme », a déclaré Diego Zorrilla, Représentant du PNUD en Équateur.

Aujourd'hui, les communautés bénéficient d’un accès quotidien à l’eau de qualité, à domicile comme à l'école. Et le temps gagné à ne plus devoir puiser et transporter l'eau leur permet s'adonner à d'autres activités génératrices de revenus.

« Désormais, il nous suffit d'ouvrir le robinet pour avoir de l'eau à domicile. Avant, les enfants allaient à l'école fatigués et sans enthousiasme, maintenant, même leur apparence physique a changé » constate Eureo.

Le PNUD en action
De nouveaux partenariats pour le développement

Notre Rapport annuel 2013-2014 met en lumière les résultats de notre travail dans plusieurs domaines clés. De la sécurité alimentaire à la création d’emplois, au bon déroulement des élections, au relèvement d’après crise et à la gestion des ressources naturelles non renouvelables, nos efforts convergent vers un but concret : aider les pays à éliminer la pauvreté et à réduire les inégalités.

Voir tous les rapports annuels