Faire face aux changements environnementaux en Éthiopie

Ali Hamdu avec le cheptel de la coopérative dont il a la charge. (Photo: PNUD Ethiopie)
Ali Hamdu avec le cheptel de la coopérative dont il a la charge. (Photo: PNUD Ethiopie)

Le changement climatique a durement touché la région d’Afar en Éthiopie orientale. Cinq années de sécheresse ont décimé tout le bétail d’Ali Hamadu. Autrefois un éleveur prospère, il dépend maintenant, avec sa femme et ses trois enfants, de l’aide alimentaire fournie par le gouvernement et les organisations humanitaires.

« Avant, j’étais un homme respecté au sein de ma communauté, car avec un troupeau de près d’une centaine de moutons, de chèvres et de bovins, j’étais considéré comme riche, » explique-t-il.

À retenir

  • En Ethiopie, les communautés pastorales constituent 14% de la population totale et ont parmi les taux les plus élevés de pauvreté et les indices de développement humain les plus faibles.
  • Un programme d'adaptation au changement climatique a permis d'améliorer les moyens de subsistance de 32 000 pasteurs dans les régions les plus vulnérables.
  • Le programme, collaboration entre 3 agences des Nations Unies (PNUD, la FAO et le PNUE) et le gouvernement éthiopien, est financé par le Fonds pour la réalisation des OMD.

Les communautés pastorales, qui constituent 14 % de la population éthiopienne, affichent les taux de pauvreté parmi les plus élevés et les indices de développement les plus bas du pays. Propriétaires de vastes cheptels, elles sont tenues responsables du surpâturage et de la dégradation des sols. D'autre part, comme la santé de leur bétail dépend en grande partie des conditions météorologiques, les éleveurs sont particulièrement vulnérables au changement climatique.

Depuis le début de la sécheresse en 2008, de nombreux bergers ont délaissé leurs camps traditionnels et sont partis à la recherche de nourriture et d’eau pour leurs animaux. Certains ont déjà abandonné leur existence nomade et se sont installés en zones urbaines en quête d’une vie meilleure. D’autres sont cependant restés dans leur région d’origine et attendent un miracle de la nature.

S'adapter au changement climatique

Pour aider les éleveurs comme Ali à affronter les effets du changement climatique, le Fonds pour la réalisation des OMD a collaboré avec le gouvernement éthiopien pour fournir à chacun d'eux des outils d’adaptation à long terme, et pour intégrer l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets dans les plans de développement, les stratégies et les politiques du pays.

Plus spécifiquement, le Programme conjoint des Nations Unies « Adaptation des communautés pastorales au changement climatique et restauration des parcours » a mis au point des systèmes d’approvisionnement en eau et créé des activités pour améliorer les stratégies de survie des 32 000 éleveurs dans certaines des régions les plus isolées, les plus vulnérables et les plus pauvres de l’Éthiopie.

Ali est maintenant membre d'une la Coopérative de commercialisation du bétail, fondée grâce au capital d’amorçage du Fonds, et qui comprend 172 chefs de famille, dont 37 femmes. Les activités de la coopérative comprennent notamment l’achat de moutons à bas prix à des membres de la communauté pour les engraisser et les revendre à un prix plus élevé.

Créée il y a à peine un an, la coopérative réalise déjà des profits partagés entre ses membres, dont Ali. Deux autres coopératives ont été créées dans  la région d’Afar; et le Programme a également permis d'établir des coopératives similaires dans trois autres régions du pays.

« En plus des bénéfices partagés, je gagne 500 birrs (27 USD) par mois en m’occupant des moutons. Les temps ne sont plus aussi difficiles que ces deux dernières années et je peux maintenant satisfaire les besoins de ma famille, » déclare Ali.

Vers un environnement durable

Le programme, fruit d’une collaboration entre les institutions des Nations Unies (PNUD, FAO, et PNUE)  et le gouvernement éthiopien, est l’un des cinq programmes conjoints en Éthiopie financés par le Fonds dans le cadre des efforts visant à aider les pays à progresser plus rapidement vers la réalisation des OMD, en ciblant particulièrement les communautés les plus défavorisées.

Le programme se concentre sur la mise en place de systèmes d’approvisionnement en eau, sur les activités de gestion des terres et sur les coopératives, dans le but d’améliorer les capacités des communautés pastorales à affronter le changement climatique tout en préservant leurs moyens de subsistance et leurs modes de vie traditionnels.

Video (sous-titres en anglais)

Le PNUD en action
Oeuvrer pour un progrès global

Présent dans 177 pays et territoires, le PNUD appuie des activités visant à relever le niveau de vie et à créer des opportunités. Notre Rapport annuel 2012-2013 présente toute la gamme de nos partenariats et illustre notre rôle de leader en matière de coordination et de responsabilisation au sein du système des Nations Unies.

Voir tous les rapports annuels
Suivez-nous sur