Zambie : assurer un environnement durable, village par village

UNDP Zambia
Peter Kilalo (à droite) visite une école pour y donner le premier cours d'un cursus de sensibilisation aux questions environnementales. ©PNUD Zambie

Peter Kilalo, enseignant communautaire de 25 ans et originaire du village de Kaminzekezeke dans le nord-ouest de la Zambie, a récemment été nommé « Muzovu » local, c’est-à-dire chargé de projet de sensibilisation.

Il a pour tâche d’offrir des cours de sensibilisation à l'environnement aux enfants du nord-ouest du pays où la plupart des individus dépendent de l'écosystème pour leur survie et doivent trouver des alternatives au braconnage et à l'abattage des arbres.

Pour s'attaquer à ces problèmes, un programme parrainé par le PNUD travaille à sensibiliser toutes les générations aux dangers de l'épuisement des ressources naturelles, et à aider les gens à trouver d’autres sources de revenus.

À retenir

  • Plus de 300 enfants et jeunes ainsi que 60 enseignants sont impliqués dans des activités d'éducation environnementale dans des communautés pauvres et isolées.
  • Environ 1200 agriculteurs ont été formés à des techniques durables et ont reçu des semences et du matériel.
  • Le programme vise à améliorer la biodiversité et la protection de l'environnement ainsi qu’à réduire les niveaux de pauvreté dans les communautés cibles d’ici fin 2014.
  • Le programme sera étendu aux provinces du Nord-Ouest, du Centre et du Sud.

Ce programme est le fruit d'un partenariat entre le PNUD, le gouvernement de la Zambie et le Danemark. Il fournit de petites subventions d’un montant total de plus d’un million de dollars à des organisations non-gouvernementales (ONG) ainsi qu’à des organisations communautaires de base (OCB) impliquées dans les efforts pour la préservation de l’environnement.

Game Rangers international (GRI) est l'une des quatre ONG locales qui ont été sélectionnées pour ce projet. L'ONG opère dans le parc national de Kafue, à 240 kilomètres au nord-ouest de la capitale Lusaka, et sensibilise les élèves de dix écoles primaires aux questions environnementales.

GRI travaille avec 300 enfants qui apprennent à planter des arbres, à comprendre comment se forme la pluie, et découvrent des jeux portant sur le cycle de la vie, ce qui les aide à réaliser l'importance de leur environnement naturel tout en éduquant leurs parents. Environ 60 enseignants ont été formés à enseigner ce cursus.

« Si les enfants et les jeunes apprennent à prendre soin de l'environnement, ils seront respectueux de l'environnement une fois devenus adultes », déclare Viola Morgan, Directrice Pays du PNUD.

Les écoles sont situées dans des zones reculées où l’approvisionnement en énergie est limité et où l’on ne trouve que peu de réseaux de téléphonie mobile. La plupart des ménages y dépendent de l'agriculture de subsistance, de la combustion du charbon de bois ainsi que du braconnage pour compléter leurs revenus.

Les écoliers n’ont pas toujours accès à ces activités extra-scolaires dans ces zones, c’est pourquoi GRI travaille avec des clubs locaux de protection de l’environnement appelés « Chongololo » (ce qui signifie « mille-pattes » dans la langue locale).

« Je suis ravi de pouvoir aider ma communauté à en savoir plus sur la protection de l'environnement [nos] clubs Chongololo vont être les meilleurs ! » déclare Peter, rayonnant, après avoir donné sa première leçon.

Parce que la création de moyens de subsistance viables et la réduction de la pauvreté sont au cœur du problème, le programme enseigne également des techniques agricoles durables à ces mêmes communautés.

Environ 1200 petits agriculteurs ont ainsi reçu du maïs et des haricots à maturation précoce, en plus de semences et d'engrais. Parmi eux, cent agriculteurs ont été formés à les cultiver et à partager les graines qu'ils produisent et les techniques qu'ils apprennent avec leurs pairs. Les bénéfices tirés des fermes serviront à acheter davantage de graines ainsi que de l'équipement.

Cette année, les personnes vivant dans les parcs nationaux de Kafue et de West Lunga apprendront également à créer des entreprises afin de vendre des produits artisanaux locaux, et s'impliquer dans l'industrie du tourisme. L'apiculture constituera une autre activité importante.

Enfin, le programme sera étendu aux autres provinces du pays et bénéficiera à 100.000 ménages.

Le PNUD en action
De nouveaux partenariats pour le développement

Notre Rapport annuel 2013-2014 met en lumière les résultats de notre travail dans plusieurs domaines clés. De la sécurité alimentaire à la création d’emplois, au bon déroulement des élections, au relèvement d’après crise et à la gestion des ressources naturelles non renouvelables, nos efforts convergent vers un but concret : aider les pays à éliminer la pauvreté et à réduire les inégalités.

Voir tous les rapports annuels