Bangladesh : les réfugiés climatiques compensent les émissions mondiales de carbone

Hasan Gharami et sa communauté protègent les mangroves contre les exploitations illégales au Bangladesh.
Hasan Gharami et sa communauté protègent les mangroves contre les exploitations illégales. Photo: Kawser Ahmed/PNUD Bangladesh

Il y a cinq ans, un cyclone a ravagé le Bangladesh, tuant 3 000 personnes et dévastant tout sur son passage.

« Nous nous sommes réveillés lorsque le toit de ma maison a été emporté, et quelques instants plus tard, nous avions de l’eau jusqu’à la poitrine, » déclare Hasan Gharami, 33 ans, qui a survécu en s’enfuyant avec sa famille vers des zones plus élevées.

A retenir

  • Des plantations de mangroves le long de la côte du Bangladesh améliorent la protection naturelle contre les tempêtes, raz-de-marée et autres catastrophes liées au changement climatique.
  • Les mangroves compenseront plus de 610 000 tonnes de carbone produites durant les cinq années de vie du projet.
  • Des formations et des parcelles de terre ont été fournies à plus de 85 000 personnes déplacées par des phénomènes climatiques extrêmes.

Cette nuit-là, plus d’un million de personnes ont perdu leur logement, et de nombreuses familles vivent encore à l’heure actuelle sur de minuscules surfaces de terre en hauteur, entassées dans des baraques construites avec des débris récupérés.

« Nous ne pouvons plus revenir sur nos terres. Nous avons perdu nos bateaux, notre bétail, et nos terres sont inondées d’eau salée, inbuvable, sans parler des cultures, » dit Hassan.

Les Gharami font partie des 20 000 familles déplacées par la catastrophe qui ont été installées sur des terres non-exploitées du gouvernement en 2009, dans le cadre d'un projet communautaire de reboisement des zones côtières.  Cette initiative innovante du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a reçu récemment le Prix international Earthcare pour son approche pionnière en matière d’adaptation aux changements climatiques qui compensent les émissions de carbone.    

Une parcelle de terre a été attribuée à Gharami, et à de nombreuses autres personnes, où il peut pratiquer la pisciculture et cultiver des fruits, en échange d’un engagement de la communauté à protéger les forêts côtières qui servent de « ceinture verte » de protection contre cyclones et raz-de-marée.

« Il fallait une innovation durable adaptée aux besoins locaux et héritée des connaissances locales, » déclare Stefan Priesner, Directeur de pays du PNUD au Bangladesh. « À travers ce projet, nous préservons les habitats écologiques, en permettant aux personnes d’échapper à la pauvreté chronique, tout en s’adaptant aux changements climatiques de façon durable. »

En cinq ans, les mangroves que Gharami et sa communauté protègent contre les exploitations illégales compenseront plus de 610 000 tonnes de carbone, ce qui équivaut aux émissions annuelles d’environ deux millions de Bangladeshis.
 « Ici, toutes les familles savent qu’en protégeant les mangroves, ce sont des villages sur un rayon de plusieurs kilomètres qui seront épargnés lors du passage du prochain cyclone, » dit Gharami.

« Il y a deux ans, nous vivions de l’assistance fournie par les ONG » déclare Shahia Akhter, qui est le seul soutien de famille depuis que son mari est tombé malade.  « Je gagne maintenant environ 400 dollars grâce à mes fruits et légumes, et il se peut que cette année le poisson nous fasse gagner beaucoup plus d’argent. »

Grâce à cette « ceinture verte » de mangroves qui ajoute progressivement des terres et évite l’érosion fluviale, Gharami et sa communauté jouissent d’une sécurité qui leur a été inaccessible pendant des générations.

Par Mahtab Haider

Le PNUD en action
Oeuvrer pour un progrès global

Présent dans 177 pays et territoires, le PNUD appuie des activités visant à relever le niveau de vie et à créer des opportunités. Notre Rapport annuel 2012-2013 présente toute la gamme de nos partenariats et illustre notre rôle de leader en matière de coordination et de responsabilisation au sein du système des Nations Unies.

Voir tous les rapports annuels