L’accès à l’eau transforme l’existence au Sénégal

Kala Niang au Sénégal
Kalla Mopohua, 12 ans, vit dans le nord du Sénégal et aspire à être professeur (Photo: PNUD)

Kalla Niang dégage une grande assurance, et une énergie débordante. A douze ans, cette écolière se prépare pour le lycée avec enthousiasme: « Avant le forage du puits, mes sœurs et moi devions nous lever avant l’aube pour chercher l’eau, et nous étions très souvent en retard pour l’école. En plus, nous arrivions toujours très fatiguées, parce que puiser et transporter de l’eau, ce n’est pas facile. »

L’installation d’un forage qui permettra à terme le raccordement de 31 villages a changé la vie de Kalla et des habitants du village de Darou Ngaraf, au Nord du Sénégal. Déjà, 4 025 villageois bénéficient de cette installation, soit par le biais de bornes-fontaines dotées de compteurs, soit par celui de branchements particuliers dans leurs concessions. Ceux qui optent pour ces branchements paient un forfait de 16 000 francs CFA (environ 30 dollars) pour l’extension de la tuyauterie et la souscription. Cette somme correspond à la main-d’œuvre, le Programme d’Eau Potable et d’Assainissement du Millénaire (PEPAM) subventionnant le reste des frais.

A retenir

  • Le programme vise à augmenter le taux d'accès à l'eau potable de 64 pour cent en 2004 à 82 pour cent en 2015.
  • Le puits à proximité de Darou Ngaraf fournit de l'eau propore à plus de 4000 villageois dans 31 villages.
  • A terme, 3 millions de personnes seront équipées d'un système indépendant pour l'élimination des eaux usées.

Le PNUD est le coordonnateur principal pour l’exécution administrative et financière du PEPAM dans le cadre du Programme des villages du Millénaire. Lancé en 2003, le programme entend assurer l’approvisionnement durable en eau potable de 2,3 millions de personnes en milieu rural, et faire passer le taux d’accès des ménages à l’eau potable de 64% en 2004 à 82% en 2015, date butoir des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Le programme vise également à permettre à environ trois millions de personnes supplémentaires de s‘équiper d’un système autonome d’évacuation des eaux usées. L’assainissement des principaux lieux publics en communauté rurale (écoles, postes de santé, marchés hebdomadaires, gares routières, etc.) est également ciblé. Les résultats sont encourageants: en milieu rural, le taux d'accès à l’eau potable a atteint 73,6 % en 2009. Si ces tendances se confirment, le Sénégal devrait être en mesure d’atteindre les objectifs fixés pour 2015 en termes d’accès à l’eau potable en milieu rural, avant l’échéance.

La gestion de l’eau est assurée au travers d’une association d’usagers provenant de tous les villages. Aminata Guèye est présidente du Bureau Exécutif: «Les femmes et les enfants souffraient le plus de la situation ; nous passions beaucoup de temps à puiser l’eau, et nous avions souvent des maladies hydriques, telles que la diarrhée, et le paludisme, dues aux eaux stagnantes… ».

« Maintenant, tout ce que nous voulons, c’est raccorder d’autres villages qui n’ont pas encorela possibilité de boire de l’eau propre et potable », ajoute-t-elle. Les habitants ont également souhaité accéder au micro financement de champs collectifs pour les femmes, pour le maraîchage, et pour la création de périmètres communautaires visant une meilleure utilisation de l’eau.Pour Kalla, la transformation de Darou Ngaraf ouvre déjà de nouveaux horizons : « Il devient plus beau et plus vert tous les jours ; nous allons planter des légumes : carottes, choux, patates, tomates, pour notre consommation, et aussi pour vendre aux autres villages. »

Plus tard, elle voudrait devenir enseignante, mais pour l’heure, sa préoccupation est d’aider à assainir son école située à un peu plus d’un kilomètre du village, et d’y voir couler l’eau, ce liquide précieux, comme elle ne manque pas de le rappeler : « A chaque fois que je la touche, je touche la vie… »

Le PNUD en action
Oeuvrer pour un progrès global

Présent dans 177 pays et territoires, le PNUD appuie des activités visant à relever le niveau de vie et à créer des opportunités. Notre Rapport annuel 2012-2013 présente toute la gamme de nos partenariats et illustre notre rôle de leader en matière de coordination et de responsabilisation au sein du système des Nations Unies.

Voir tous les rapports annuels
Suivez-nous sur