Rwanda : augmenter les revenus grâce au nettoyage et au recyclage

Eugénie, Edith et Vestine trient des déchets ménagers, pendant que leurs collègues contrôlent la qualité.
Eugénie, Edith et Vestine trient des déchets ménagers à Kigali, au Rwanda. Photo: PNUD Rwanda / Nausicaa Habimana Kantengwa

Par Nausicaa Habimana Kantengwa

Les conditions de vie d’Edith, Eugénie et Vestine, trois habitantes de Kigali, la capitale du Rwanda, se sont considérablement améliorées depuis qu’elles ont rejoint une association locale qui vient en aide aux personnes vulnérables pour leur permettre de quitter la rue et de s'assurer un revenu, tout en nettoyant la ville.

A retenir

  • La collecte des déchets permet de produire un compost peu coûteux, utile aux agriculteurs de la région et permettant de diminuer le recours aux engrais chimiques.
  • Le projet encourage les habitants à recycler leurs déchets pour se constituer une source de revenus.
  • Les déchets organiques représentent plus de 80% du volume de déchets à la décharge de Kigali.

Les trois femmes font partie des 200 membres de l’association Dusabane, qui participe au projet de valorisation des déchets solides municipaux par la production d’un compost de qualité supérieure, soutenu conjointement par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le programme de microfinancements du Fonds pour l'environnement mondial. Dans la langue nationale du Rwanda, le Kinyarwanda, Dusabane signifie littéralement « Soutenons-nous les uns les autres ».

Les membres de l’association œuvrent dans deux domaines : le nettoyage des rues et la collecte des déchets domestiques destinés au recyclage. Les déchets biodégradables sont stockés dans une décharge jusqu'à ce qu'ils se transforment en compost, qui peut ensuite être vendu pour générer des revenus.

Depuis sa création, l’association est dirigée par Madina Uzamushaka, qui décrit ainsi les raisons qui l’ont poussée à s’investir dans ce projet :
« La plupart des femmes, des hommes et des jeunes qui travaillent pour l'association étaient au chômage ou avaient passé leur enfance dans la rue. Nous nous sommes réunis pour trouver une activité qui nous permettrait de sortir de la pauvreté. »

L’association emploie également d’autres membres vulnérables de la communauté, notamment des veuves et des personnes qui vivent avec le VIH/sida. Les femmes représentent la majorité des employés.

En rejoignant l’association, Edith a pu acquérir de nouvelles compétences et gagner suffisamment d'argent pour faire vivre sa famille. Elle est maintenant en mesure d'envoyer ses cinq enfants à l'école, d’offrir une assurance maladie à sa famille et de payer un loyer.

L’élimination des déchets, en particulier dans les bidonvilles, permet en outre de réduire les risques de maladies telles que le paludisme et le choléra.

Le PNUD en action
Oeuvrer pour un progrès global

Présent dans 177 pays et territoires, le PNUD appuie des activités visant à relever le niveau de vie et à créer des opportunités. Notre Rapport annuel 2012-2013 présente toute la gamme de nos partenariats et illustre notre rôle de leader en matière de coordination et de responsabilisation au sein du système des Nations Unies.

Voir tous les rapports annuels
Suivez-nous sur