Autochtones et personnes handicapées se préparent aux élections au Cambodge

Dans la province du Mondolkiri, les autochtones de la commune de Dak Man vérifient leurs noms sur la liste électorale. Photo: PNUD/Alejandro BozaIndígenas verifican sus nombres en el padrón en la oficina comunal de Dak Dam, en la provincia de Mondulkiri. Foto: PNUD/Alejandro Boza
Dans la province du Mondolkiri, les autochtones de la commune de Dak Man vérifient leurs noms sur la liste électorale. Photo: PNUD/Alejandro Boza

Lors des élections locales organisées dans la province du Mondolkiri, à l'est du Cambodge, Bunthoeun Tola, un jeune autochtone de 20 ans qui votait pour la première fois, a été refoulé du bureau de vote au motif que le nom sur la liste électorale ne correspondait pas à sa carte d'identité.

“Mon nom était mal orthographié et à cause de cela, je n'ai pas eu le droit de voter”, explique Tola. “À présent, je veux être sûr de pouvoir voter aux prochaines élections générales” (prévues en juillet 2013).

A retenir

  • Au Cambodge, deux personnes sur trois ont moins de 25 ans et on estime que les personnes handicapées représentent 4% de la population.
  • La campagne d'instruction civique et d'inscription des électeurs a pour ambition de toucher 3 millions de jeunes électeurs sur 4 ans.
  • Quelques 5 694 nouveaux électeurs doivent être ajoutés aux 32 237 noms déjà inscrits sur la liste électorale de la province du Mondolkiri.

Les élections décideront du nouveau gouvernement qui dirigera le Cambodge pendant les cinq prochaines années. Dans tout le pays, des fonctionnaires ont commencé à vérifier les listes électorales et l'inscription des nouveaux électeurs, y compris celle des jeunes de 18 ans. Plus de 9 millions de personnes étaient inscrites lors des dernières élections et ce chiffre devrait continuer à augmenter.

Dans le cadre de son action de promotion de la gouvernance démocratique au Cambodge, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a fait équipe avec deux organisations non gouvernementales cambodgiennes présentes dans 17 provinces, pour y mener une série d'activités de formation des électeurs.

La campagne s'adresse en particulier aux groupes marginalisés, comme les personnes handicapées et les populations autochtones, en les sensibilisant à l'importance des élections et en soulignant la nécessité pour elles d'exercer leur droit démocratique de voter.

Depuis 2008, l'Organisation cambodgienne pour les personnes handicapées joue un rôle de premier plan dans cette initiative, avec la mise en place dans tout le pays d'un système comparable au braille qui a permis aux malvoyants de voter aux élections. Mais comme le déclare Heng Chantey, une militante de l'organisation, à l'approche des nouvelles élections, il n'y a pas de temps à perdre.

“Nous encourageons les personnes en situation de handicap à aller vérifier leurs noms et à s'inscrire sur les listes électorales,” précise-t-elle. “Elles peuvent ainsi montrer qu'elles ont les mêmes droits que les autres, en dépit de leur handicap.”

Dans la commune de Dak Dam, dans la province du Mondolkiri, le problème des noms mal orthographiés a été au centre d'une récente réunion avec les fonctionnaires de la commune et le comité d'élections provinciales, consacrée aux questions se rapportant aux élections.

Le chef de la commune, Som Vanny, a rappelé aux gens la nécessité de vérifier leurs noms pendant le processus d'inscription, avant qu'il ne soit trop tard. “Cela constitue une part importante de l'exercice de votre droit de désigner vos représentants,” a-t-il dit aux villageois rassemblés.

Quelques 5 694 nouveaux électeurs doivent être ajoutés aux 32 237 noms déjà inscrits sur la liste électorale de la province, d'après le comité d'élections provinciales du Mondolkiri.

Au terme de la réunion, les villageois se sont regroupés dans le bureau de la commune pour parcourir du doigt la liste électorale en quête de leurs noms. Non loin de là, des jeunes, leur carte d'identité en main, attendaient d'être appelés par le secrétaire de la commune.

“Cette fois, tout est en ordre pour moi,” se félicite Tola, tandis que le secrétaire lui rend sa carte d'identité après avoir corrigé son nom sur la liste. “Maintenant, je peux voter et contribuer aux progrès de mon pays.”

Le PNUD en action
Oeuvrer pour un progrès global

Présent dans 177 pays et territoires, le PNUD appuie des activités visant à relever le niveau de vie et à créer des opportunités. Notre Rapport annuel 2012-2013 présente toute la gamme de nos partenariats et illustre notre rôle de leader en matière de coordination et de responsabilisation au sein du système des Nations Unies.

Voir tous les rapports annuels
Suivez-nous